Sciences Po Paris ferme ses portes après une quarantaine de cas positifs

Après la découverte d'une quarantaine de cas de Covid-19 parmi ses étudiants, Sciences Po se voit contraint de fermer ses portes pour 14 jours.

Après son campus de Reims, c’est au tour de Sciences Po Paris de «fermer temporairement» ses portes pour 14 jours, comme annoncé sur son site internet. Et pour cause : une quarantaine de cas de Covid-19 a été découverte parmi ses étudiants, soit un peu plus d’1 % des 3 000 élèves. «Notre campus parisien est actuellement un lieu de circulation active du virus», a indiqué vendredi le directeur de l’institut, Frédéric Mion, dans des mails adressés aux enseignants et aux étudiants.

«On a eu des échos comme quoi des clusters se trouveraient en première année», confie Jean Bideau, président de l’association sportive de l’établissement. Si toutes les soirées d’intégration ont déjà été annulées, l’étudiant reconnaît que «certains se retrouvent dans les apparts’ ou au bar».

Une semaine après sa rentrée, la grande école parisienne est donc déjà forcée de basculer vers l’enseignement intégralement à distance. Une situation que l’école avait déjà anticipée dans les faits : «j’ai repris en Master depuis une semaine mais je n’ai eu qu’un seul cours en présentiel», rapporte Jean Bideau, en première année de Master administrations publiques. Dans sa promotion qui rassemble jusqu’à 400 étudiants dans certains cours, Sciences Po n’a pas hésité à transférer ses enseignements sur la plateforme vidéo Zoom dès la rentrée. «Le présentiel n’était pas obligatoire», confirme l’étudiant, ce qui avait alors mené à de vifs débat sur les réseaux sociaux : «sur les groupes de promos, des pétitions avaient été lancées réclamant plus de cours en présentiel».

Tester les étudiants

«Nous travaillons actuellement avec l’ARS d’Ile-de-France à l’organisation d’une campagne de tests virologiques (PCR) qui seront proposés aux publics étudiants les plus exposés, ainsi qu’à l’ensemble des salariés. Cette campagne se tiendra sur notre campus parisien durant la période de suspension», précise Sciences Po sur son site. La réouverture de l’établissement, qui avait effectué sa rentrée lundi, se fera «en fonction des résultats de ces tests», a précisé l’école à l’AFP. «L’avis de l’ARS sera demandé au préalable et on suivra leurs recommandations.»

Le syndicat étudiant Unef a déjà recensé 13 établissements de l’enseignement supérieur forcés de suspendre leurs cours en présentiel, dont Sciences Po Reims, l’Ecole des mines de Nancy et l’INSA Toulouse.

Photo crédit : Wikimedia Commons
Photo légende : Sciences Po Paris, dans le 7e arrondissement, a fermé ses portes ce vendredi suite à la découverte d’une quarantaine de cas positifs au Covid-19.