Seine-et-Marne - 2020 - Betteraves - Néonicotinoïdes

Réintroduction des néonicotinoïdes chez le betteraviers, fin des voitures essence en Californie, neutralité carbone de la Chine … Suivez notre live consacré à l’environnement

Bienvenue sur ce live. Nous sommes le mercredi 23 septembre. C’est parti pour cette deuxième journée consacrée aux informations sur l’environnement.

À retenir : 

  • Le projet de loi autorisant la réintroduction des controversés insecticides néonicotinoïdes chez les cultivateurs de betteraves sucrières, dont les cultures sont ravagées par la jaunisse, a été adopté dans la soirée à l’Assemblée Nationale.
  • Le gouverneur de la Californie, Gavin Newsom, a annoncé la fin des voitures consommant de l’essence ou du diesel 2035. Seules les voitures carburant aux énergies renouvelables pourront être commercialisées.
  • Pour la première fois, la Chine s’engage à atteindre la neutralité carbone en 2060. “Cet objectif audacieux  pourrait avancer la neutralité carbone mondiale de 5 ou 10 ans”, a déclaré le conseiller chinois au changement climatique.
  • Un an après l’explosion de Lubrizol, les Jeunes écologistes appellent les citoyens français à se manifester autour des sites SEVEZO et nucléaires près de chez eux, samedi 26 septembre à 14h.

22h30 : Merci d’avoir suivi avec nous l’actualité environnement de ce mercredi ! C’est la fin du live, mais vous pouvez nous retrouver demain dès 7h30 sur le site du CFJlab. Pour finir en douceur, deux loutres soigneusement sélectionnées par notre journaliste du soir, Jeanne Péru-Gelly.

22h10 : Cette courte BD en anglais explique la situation de l’ouest des Etats-Unis, en proie à de gigantesques incendies depuis plusieurs semaines. Elle disponible sur le site d’information américain Grist.

21h40 : Sur son site internet, le magazine Géo vous donne des conseils pour calculer puis réduire l’emprunte carbone de vos voyages en avion. “Au total, les vacances et loisirs sont responsables de 10% des émissions de gaz à effet de serre en France”.

21h12 : Ikéa va commercialiser « un service clé en main d’installation de panneaux solaires pour les particuliers ». L’entreprise suédoise s’associe pour l’occasion avec Voltalia, acteur international des énergies renouvelables. Il faudra tout de même compter un minimum de 6.990 euros pour 6 panneaux, à condition que votre toiture soit bien exposée.

21h00 : Plus de 60 donateurs démocrates se sont réunis pour faire pousser le candidat démocrate Joe Biden à écarter de son potentiel cabinet tout acteur du secteur des énergies fossiles, à moins de deux mois de la présidentielle américaine. Cette campagne vise plusieurs anciens membres de l’administration Obama, comme le secrétaire à l’énergie Ernest Moniz ou le secrétaire de l’Intérieur Ken Salazar, pressentis pour intégrer une future administration Joe Biden.

20h45 : Le gouverneur Calfifornien Gavin Newsom signe un décret interdisant la vente de voitures consommant de l’essence ou du diesel en Californie d’ici 2035. Il mise désormais sur la voiture électrique. Le but de cette décision est de contrer les effets du réchauffement climatique. Des centaines d’incendies font rage sur la côte ouest des États-Unis, sans interruption depuis plusieurs semaines. Ils ont déjà ravagé des dizaines de milliers d’hectares de forêt, et d’importantes zones d’habitation.

20h20 : La filière betteravière bénéficiera bien d’une dérogation concernant l’utilisation des insecticides néonicotinoïdes. En adoptant le projet de loi, les députés spécifient par amendement que la dérogation ne s’appliquera qu’aux semences de betteraves sucrières. Le texte arrivera dans l’hémicycle le lundi 5 octobre.

20h10 : Dans le débat sur la réintroduction des controversés néonicotinoïdes chez les cultivateurs de betterave, les députés adoptent un amendement pour la création d’un conseil de surveillance. Il sera chargé de la mise en œuvre d’alternatives, et devra suivre l’état d’avancement du plan de prévention de la filière de production betteravière.

19h52 : Le débat sur la réintroduction des insecticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles avance à l’Assemblée Nationale. Les députés rejettent l’amendement limitant à 2022 au lieu de 2023 la possibilité pour les cultivateurs de betteraves d’y recourir par dérogation. Ils adoptent également un amendement interdisant temporairement la plantation et la replantation de végétaux attractifs d’insectes pollinisateurs après l’emploi de semences traitées avec des néonicotinoïdes.

19h45 : Le site de The Conversation France propose aux lecteurs une plongée la quête du reboisement des forêts françaises, ses échecs et ses blocages. Le 3 septembre dans son plan de relance, le gouvernement avait annoncé d’importants budgets attribués au reboisement dans le volet “environnement”.

19h10 : Débat sur la réintroduction des néonicotinoïdes, ces insecticides controversés à l’Assemblée Nationale : Au nom de la commission du Développement durable, la députée LREM Claire O’Petit présente son amendement limitant à l’année 2022, au lieu de 2023 dans le texte, les possibilités les dérogations accordées pour l’utilisation de néonicotinoïdes sur les betteraves. D’autres députés LREM d’y opposent, dont le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie.

19h00 : Du nouveau dans le rachat de Suez par Véolia, les géants concurrents du traitement de l’eau et gestion des déchets en France. Alors que les deux patrons sont auditionné par la commission des finances et la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, le PDG a Véolia Antoine Frérot a fait savoir que son offre de rachat des parts de Suez, lachées par Engie, prendra fin le 30 septembre 2020.

18h52 : Selon Greenpeace France, 74% des cantines du primaire proposent au moins un menu végétarien par semaine, comme l’exige la loi EGAlim de 2018. Reportage dans une cantine parisienne, avec notre journaliste Emma Ruffenach.

18h17 : Le nouveau record de froid en arctique a été établi à − 69,6 °C … il y a plus de 28 ans. Exhumé par des “détectives du climat” puis confirmé par l’Organisation météorologique mondiale cette année, ce relevé provient d’une station de mesure qui n’appartient pas au réseau habituel des stations de température, d’où sa découverte très tardive. La température la plus basse du monde a été relevée en 1983 en Antarctique : − 89,2 °C.

18h05 : La députée du Parti Socialiste Delphine Batho intervient dans le débat sur les néonicotinoïdes, ces insecticides controversés : “Moi je crois que ce n’est pas les emplois que vous défendez, ce sont les intérêts des industriels du sucre. (…) Où sont les engagements des sucreries sur le maintien des emplois ?”. 

17h55 : Débat sur la réintroduction des néonicotinoïdes à l’Assemblée nationale : “En accédant aux demandes aujourd’hui pressantes d’une filière, nous ne rendons pas service à l’ensemble de l’agriculture (…) dans la transition écologique qu’elle souhaite engager”, juge le député du Parti Socialiste Dominique Potier. Un député de LREM rétorque : “Vous ne parlez pas des 46 000 emplois, qui sont peut-être pour vous des dégâts collatéraux, (…) vous ne parlez pas de ce que veulent réellement les agriculteurs. Un agriculteur ça veut vivre dignement de son travail”.

17h30 : La militante Greta Thunberg va verser 150.000 euros à des ONG soutenant les “personnes sur le front de la crise climatique en Afrique”, via sa fondation. Le Mouvement international de la Croix-Rouge, l’ONG spécialisée dans l’énergie solaire Solar Sister, ainsi que l’ONG de plaidoyer Oil Change International, vont chacune recevoir 50.000 euros.

17h20 : Le “surnombre des pistes cyclables” en France est-il responsable de la fermeture de l’usine Bridgestone ? C’est ce qu’a sous-entendu le journaliste français François Lenglet, sur le plateau du 20h de TF1, hier soir. “Moins de voitures, c’est moins d’usines et moins d’emplois. Un chômeur qui roule à vélo, c’est d’abord un chômeur”. Une sortie qui lui a valu les moqueries d’internautes taquins.

17h10 : Le débat continue sur les néonicotinoïdes à l’Assemblée Nationale, avec l’intervention du ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, qui soutient leur réintroduction. “Tous les députés qui vont soutenir ce projet de loi, moi je salue leur courage. Il serait beaucoup plus facile d’être dans l’injonction, de dire ‘il suffit de faire autre chose’. Oui mais quand l’autre chose n’existe pas ?”, a‑t-il déclaré.

16h55 : La Chine veut atteindre la neutralité carbone en 2060. “Cet objectif audacieux  pourrait avancer la neutralité carbone mondiale de 5 ou 10 ans”, a affirmé le Conseiller spécial chinois pour le changement climatique. “Il jouera un rôle clé dans la promotion d’une gouvernance climatique mondiale plus forte. “.

16h41 : Les apiculteurs en colère se mobilisaient ce matin contre les néonicotinoïdes, ces insecticides qui déciment leurs colonies d’abeilles, mais qui risquent d’être autorisés à nouveau en France pour la culture du betterave. Notre reporter Thomas Guichard est allé à leur rencontre devant les Invalides, à Paris.

Crédits : Thomas Guichard

16h32 : Appel à la manifestation pour l’anniversaire de l’explosion de l’usine Lubrizol, à Rouen. Pour marquer l’anniversaire de la catastrophe et alerter l’Etat sur la gestion des sites SEVEZO, la secrétaire générale des Jeunes Ecologistes, Claire Lejeune, appelle les citoyens français à se réunir autour des sites SEVESO et nucléaires proches de chez eux, ce samedi 26 septembre à 14 h.

16h23 : Une nouvelle taxe automobile est à l’étude, selon les révélations du Monde, qui se rapprocherait des recommandations de la convention citoyenne pour le climat. Elle pourrait combiner une augmentation du malus automobile portant sur le CO2, et une taxation sur le poids des véhicules.

Enola Richet nous a rejoint pour ce live ! Débat sur les néonicotinoïdes en commission à l’Assemblée nationale, pollution de l’air, reportages des étudiants du CFJ Paris… Ne ratez rien de l’actualité environnementale de ce mercredi 23 septembre. 

16h13 : “Sans les néonicotinoïdes, je ne ferai pas de betteraves l’an prochain” : retrouvez le reportage de Lola Collombat, chez Philippe Girardot, un cultivateur de Seine-et-Marne. Sans deux insecticides interdits, cet agriculteur a connu la pire année pour les cultures de betteraves.

16h08 : Le député LaRem Grégory Besson-Moreau fustige “l’égoïsme écologique”. Les débats autour des néonicotinoïdes, des insecticides tueurs d’abeilles, ont repris en commission à l’Assemblée nationale. En riposte aux critiques sur la réintroduction temporaire de ces insecticides controversés, Besson-Moreau a expliqué que cette décision était “une solution d’urgence”, pour conserver une “place de leader européen”.

15h51 : Attention les yeux. Deux bébés gorilles, une espèce menacée, sont nés au parc national des Virunga, en République démocratique du Congo. Ces naissances interviennent alors que les gorilles sont “toujours en danger”, selon le parc, notamment à cause du braconnage. Depuis le début de l’année, 12 naissances dans différentes familles de gorilles ont eu lieu.

(c) Parc national des Virunga
© Parc national des Virunga.

15h30 : La pollution de l’air en cours de débat en commission sénatoriale. “Malgré toutes les recommandations formulées, les résultats en matière de qualité de l’air ne sont malheureusement pas au rendez-vous”, a expliqué Jean-François Husson (LR), sénateur de Meurthe-et-Moselle. La pollution atmosphérique serait la troisième cause de mortalité prématurée en France, avec 47 000 décès chaque année.

15h10 : Gérard Larcher s’inquiète de l’impact environnemental de la 5G. Le président du Sénat annonce avoir saisi le 10 mars le Haut conseil pour le climat “pour connaître l’impact environnemental de la 5G”. Il explique n’avoir eu “aucune réponse à ce jour”. “Je regrette qu’on déploie la 5G sans étude d’impact sanitaire et environnemental”, écrit Gérard Larcher.

15h05 : Retrouvez l’article de Yassine Bnou Marzouk sur Anne Hidalgo, seule Française à faire partie du top 100 des personnes les plus influences au monde selon le “Time”. La maire de Paris a été saluée pour son action environnementale.

15h03 : Les perfluorés dans le viseur des autorités européennes. Même s’ils sont inconnus du grand public, les composés “fluoroalkyliques” posent des risques sanitaires pour de larges franges de la population européenne. L’Autorité européenne de sécurité des aliments alertent sur ces perturbateurs endocriniens suspectés de produire des effets délétères sur l’organisme et l’environnement. L’exposition de la population européenne excèderait largement le seuil fixé par l’agence de sécurité des aliments. Les perfluorés sont pour la plupart rejetés dans la nature.

14h55 : Des Marseillais veulent sanctuariser les espaces verts. Un rassemblement est organisé devant la mairie de Marseille, pour rendre “zone protégée” les espaces verts de la ville. Le Collectif de la porte d’Aix proteste depuis trois mois contre le “bétonnage” de Marseille et une “ville vendue aux promoteurs immobiliers”. 

(c) Louis Alesandrini
© Louis Alesandrini

14h47 : Retrouvez l’article de Clara de Antoni sur un record de froid, ‑70°C, établi il y a 30 ans au Groenland. La température la plus basse jamais enregistrée pour l’hémisphère nord selon l’Institut météorologique danois (DMI).

14h18 : Anne Hidalgo rayonne dans le monde. C’est en tout cas le jugement du “Time”. Le prestigieux magazine américain classe la maire de Paris parmi les 100 personnes les plus influentes de 2020, pour sa politique environnementale. Al Gore fait même l’éloge de l’édile parisienne. L’ancien vice-président des Etats-Unis rappelle que Paris fut l’hôte des accords climatiques ambitieux de 2015, et décrit la capitale comme un “exemple éclatant de la manière dont les villes peuvent conduire la transition vers des sociétés plus propres.”

La suite de ce live sera assuré par notre journaliste Samuel Hamon.

13h50 : Protéger 50% de la surface du globe pour luter contre le déclin de la biodiversité. C’est ce qu’affirment les chercheurs qui ont travaillé sur le Global Safety Net. Alors que seul 15% du globe est placé sous protection, ils affirment qu’en sacralisant 50% de la surface terrestre, l’humanité “inverserait la poursuite de la perte de biodiversité, empêcherait les émissions de CO2 dues à la conversion des terres et améliorerait l’élimination naturelle du carbone». Le rôle des États serait primordial pour arriver à ce résultat.

12h55 :  Un rapport parlementaire propose une vingtaine d’actions pour corriger le “mauvais état écologique” de l’étang de Berre (Bouches-du-Rhône), la plus grande lagune de France (étendue d’eau séparée de la mer par un cordon littoral). Parmi les 20 propositions pour améliorer la qualité de l’eau de l’étang de Berre, la mission parlementaire recommande une réduction des rejets d’eau douce et de limons de la centrale hydro-électrique de Saint-Chamas, commune à proximité. Les rejets de cette centrale provoquent une “stratification” des eaux. Conséquence : l’eau salée, plus lourde, plonge en profondeur et “la vie biologique a disparu sur la moitié des fonds de l’étang”.

12h38 : L’échec du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, très critiqué pour son impact écologique, est désormais enseigné… à Sciences-po Paris, selon Ouest France. Nicole Klein, l’ex-préfète de Loire-Atlantique et des Pays de la Loire, est chargée de l’enseignement de ce cours. C’est elle qui avait négocié avec les agriculteurs et les zadistes après l’abandon du projet, en 2018, avant de mener des expulsions sur la “Zone à défendre” (Zad).

12h25 : La ministre de L’Ecologie, Baraba Pompili, a réagi à l’annonce de l’engagement de la Chine à atteindre la neutralité carbone en 2060. “Cette déclaration est une grande source d’espoir pour le climat et pour les générations futures”, a‑t-elle écrit sur Twitter, tout en rappelant que la Chine est le pays le plus émetteur de gaz à effet de serre de la planète.

12h14 : Il faisait ‑70°C au Groenland… il y a 30 ans. Ce sont les Nations unies qui viennent de dévoiler le record de la température la plus basse dans l’hémisphère nord. La région du Groenland s’est en effet réchauffée de plus dedeux degrés Celsius depuis l’ère pré-industrielle. Et sa glace fond six fois plus vite qu’il y a trente ans.

12h00 : Facebook a lancé son pôle d’informations dédiées à l’environnement rapport le site d’information en ligne Grist (en anglais). Depuis ce mardi, la plateforme propose à ses usagers de les sensibiliser à cette problématique, à l’aide d’informations issues de structures telles que l’organisation météorologique mondiale, elle-même chapeautée par les Nations Unies. Certains activistes environnementaux expriment leur sceptisisme vis-à-vis de cette mesure, du fait que Facebook n’a, pour l’instant, pris aucune mesure contre les groupes de climatosceptiques très actifs sur le réseau social.

11h50 : Nous vous proposons de lire cette tribune publiée dans Le Monde, consacrée à la réautorisation des néocotinoïdes en France, un “recul démocratique” selon ses rédacteurs et signataires.

11h45 : Le débat sur la réintroduction des néonicotinoïdes a démarré en commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale.

11h30 : Une centaine de manifestants a été évacué la nuit dernière de la place du Parlement fédéral suisse à Berne par les forces de l’ordre Suisse. Depuis 48 heures, ils occupaient les lieux pour réclamer d’avantage de mesures en faveur du climat.

10h50 : Thomas Guichard est toujours sur l’esplanade des Invalides pour couvrir le rassemblement de plusieurs ONG contre la réintroduction des néonicotinoïdes en France. Il s’est entretenu avec Olivier Faure. “Le monde politique ne tient pas ses propres engagements” a fustigé le Premier secrétaire du parti socialiste.

10h15 : Nous vous en parlions hier, les 270 dauphins coincés dans une baie reculée de Tasmanie sont morts malgré l’intervention des sauveteurs. Entre hier et aujourd’hui près de 500 cétacés se sont échoués dans la baie de Macquarie Harbour.

10h00 : Les principaux acteurs des compagnies pétrolières sont loin d’être en conformité avec les objectifs climatiques de l’accord de Paris, selon l’AFP. La transition vers une énergie renouvelable, la réduction des émissions carbone, le stockage de CO2 capté sous terre : toutes ces mesures promises par l’industrie pétrolière n’ont pas été mise en oeuvre, malgré plusieurs campagnes de communication sur ces différents points.

9h20 : “On autorise de nouveau un produit qui est toxique pour l’environnement”. Notre reporter Thomas Guichard a rencontré Frank Alétru, apiculteur en Vendée et président du syndicat national d’apiculture, qui s’exprime sur la réintroduction des néonicotinoïdes, en contradiction avec la loi biodiversité de 2016 et les décisions de la commission européenne.

9h10 : Un plan de trois milliards d’euros pour renforcer la sécurité des sites industriels. C’est ce que devrait annoncer, jeudi 24 septembre, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, selon le journal Paris Normandie. Un an après l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen, le gouvernement s’est engagé a augmenter de 50% les contrôles sur les sites industriels d’ici 2022, en créant 50 postes d’inspecteur à l’horizon 2021. “Ça va dans le bon sens mais ce n’est franchement pas à la hauteur. Ce n’est pas avec 50 postes qu’on atteindra l’objectif ” à réagit le député PS de Seine-maritime Christophe Bouillon qui a présidé la mission d’information de l’Assemblée nationale sur l’incendie.

9h00 : Notre reporter Thomas Guichard se trouve au rassemblement organisé par Attack et 15 autres ONG à propos des néonicotinoïdes. L’Assemblée Nationale examine le retour de ce produit sur le marché, pour permettre à la filière de la betterave sucrière de faire face à l’épidémie de jaunisse : un puceron qui fait perdre 30 à 50% des rendements des parcelles.

8h50 : Sur LCI, Julien Bayou secrétaire national d’Europe écologie les verts (EELV) s’est exprimé à propos des néonicotinoïdes. Écoutez sa réaction dans le tweet ci-dessous.

8h40 : L’alphabet ne suffit plus pour donner un nom aux Ouragans cette année. C’est ce qu’affirme l’ONU, qui doit, pour la première fois depuis 2005, utiliser l’alphabet Grec pour nommer les tempêtes tropicales dont les vents dépassent les 63 km/h et les cyclones à partir de 117 km/h.

8h30 : Chine, vers la neutralité carbone d’ici 2060 ? C’est ce qu’a annoncé mardi soir le Président chinois Xi Jinping dans un discours à l’ONU. “Nous avons comme objectif de commencer à faire baisser les émissions de CO2 avant 2030, et d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2060”, a‑t-il déclaré, précisant que Pékin allait accroitre ses engagements pris dans le cadre de l’accord de Paris sur le climat.

8h00 : Des donateurs de  Joe Biden lui demandent de rompre ses liens avec ses conseillers ayant des contacts  avec les entreprises de l’industrie fossileL’ancien secrétaire à l’énergie Ernest Moniz et l’ancien secrétaire à l’intérieur Ken Salazar, ayant tout deux servi dans l’administration Obama, sont visés par cette demande. Cette requête intervient après que Joe Biden ait qualifié le Président Donald Trump de “pyromane climatique”

7h45 : Le collectif Attack et 15 ONG appellent à la mobilisation, aujourd’hui place des Invalides, contre les néonicotinoïdes, ces insecticides qui tuent les abeilles. Bien qu’interdit par la loi biodiversité, la Commission Développement Durable de l’Assemblée Nationale examine le retour de ce produit sur le marché, pour permettre à la filière de la betterave sucrière de faire face à l’épidémie de jaunisse : un puceron qui fait perdre 30 à 50% des rendements des parcelles.

7h30 : Le bilan de la loi biodiversité est “décevant” estime le Conseil économique social et environnementale (CESE) dans un avis rendu ce mercredi. La raison : hormis la création en janvier 2020 de l’Office français de la biodiversité, les moyens attribués alloués pour mettre en place les prérogatives de ce texte sont “insuffisant”, selon le CESE. Pour rappel, quarante ans après la loi de protection de la nature du 10 juillet 1976, le texte prévoyait plusieurs dispositifs comme l’interdiction des néonicotinoïdes, l’inscription du principe de non régression du droit de l’environnement, ou encore la création de zones prioritaires pour la biodiversité.

 

7h25 : La matinée débute en compagnie de Clare De Antoni, Thomas Guichard et Jules Bedo