Malgré l’accord de Paris, le niveau de la mer augmentera de 2,5 mètres

Selon une étude réalisée par le Guardian, le niveau de la mer devrait monter de 2,5 mètres, même si les objectifs de l’Accord de Paris sont atteints.

“Nous serons connus à l’avenir comme les personnes qui ont inondé New York”, a déclaré au Guardian Anders Levermann, co-auteur de l’article du Potsdam Institute for Climate Impact Research. Selon une nouvelle étude établie par le Guardian, la fonte des glaces est irréversible, et l’accord de Paris n’y changera rien. Même si les températures redescendaient après avoir augmenté de 2°C, la masse glacière ne retrouverait pas son état initial, en raison de mécanismes d’auto-renforcement qui la déstabilisent. Le niveau de la mer devrait ainsi augmenter de 2,5 mètres.

“Plus nous en apprenons sur l’Antarctique, plus les prédictions se compliquent”, a déclaré Anders Levermann, co-auteur de l’article. “Nous obtenons une énorme élévation du niveau de la mer [de la fonte de l’Antarctique] même si nous respectons l’accord de Paris. Et les prévisions sont encore plus inquiétantes si nous ne le faisons pas.”

La calotte glaciaire antarctique existe dans sa forme actuelle depuis environ 34 millions d’années, mais sa forme future sera décidée au cours de nos vies, selon Anders Levermann. Des températures de plus de 20°C ont été enregistrées pour la première fois dans l’Antarctique, au début de cette année.