Le chat domestique, un tueur en peluche

Selon National Geographic, les chats causeraient chaque année la mort de 1,5 milliards d’oiseaux et 7 milliards de petits mammifères aux États-Unis.

232 animaux, très majoritairement des oiseaux mais aussi des souris, trois écureuils, un lapin… Soigneusement disposés, les sujets de cette photo de Jak Wonderly ont tous été blessés par des chats, recueillis par un hôpital vétérinaire californien, puis sont morts de leurs blessures.

Primé au concours BigPicture 2020 de photographie du monde naturel, le cliché souligne les tristes dommages causés par ces mignons félins. Une étude de 2013 a estimé que les chats sauvages et domestiqués, tuent entre 1,3 et 4 milliards d’oiseaux, et entre 6,2 et 22,3 milliards de mammifères chaque année aux Etats-Unis, rapporte National Geographic (en anglais).

Peter Marra, directeur du Georgetown Environment Initiative et auteur de “Cat Wars: The Devastating Consequences of a Cuddly Killer” (“La guerre des chats : les conséquences dévastatrices d’un tueur en peluche”), estime que les chats ont contribué à l’extinction de 63 espèces de vertébrés, pour la plupart des oiseaux.