Le conseil départemental de Haute-Marne se prononce contre un projet de blanchisserie nucléaire

Les élus de Haute-Marne ne veulent pas de la blanchisserie industrielle de vêtements provenant d’installations nucléaires. Portée par la société Unitech, la blanchisserie, qui doit ouvrir en 2021 dans une zone d’activité de Suzannecourt, en bord de Marne, est destinée à décontaminer et laver environ 1.900 tonnes par an de vêtements portés par des employés travaillant dans des zones “faiblement” ou non contaminés de sites nucléaires.

Si le projet, lancé en 2016, a reçu un avis favorable de l’enquête d’utilité publique en janvier, il inquiète de “nombreux riverains, associations départementales et conseils municipaux”, selon le texte de la motion du conseil départemental.

À la suite de l’autorisation d’exploitation par l’Etat début juin, les associations Nature Haute Marne, Eodra, Greenpeace France, Réseau « Sortir du nucléaire » ainsi que deux conseillers municipaux de Joinville, Sybille Patin et Gérard Mattera, avait déjà déposé un recours en référé auprès du Tribunal Administratif de Châlons-en-Champagne afin de suspendre au plus vite le chantier.

La motion du conseil départemental indique que la ressource en eau est particulièrement concernée par ces inquiétudes, la rivière Marne étant déjà fragilisée ces dernières années par des épisodes de sécheresse.

Le conseil départemental, qui a voté à l’unanimité contre le projet, émet “le souhait qu’une étude de faisabilité soit menée sur la zone interdépartementale de proximité et qu’une nouvelle étude sur la ressource en eau soit menée au regard des nouvelles évolutions climatiques.