Cyclisme : vers des pénalités de temps pour les jets de déchets

Les coureurs cyclistes pourraient être pénalisés pour des jets de déchets hors des zones prévues, dès la saison prochaine.

Le président de l’Union cycliste internationale (UCI), David Lappartient, a annoncé ce samedi des pénalités de temps pour les coureurs cyclistes qui jetteront les déchets hors des zones prévues. Les pénalités pourraient être individuelles ou collectives.

Cette mesure, annoncée lors d’un point-presse organisé à l’occasion des Mondiaux d’Imola (Italie), devrait prendre effet dès la saison prochaine, à l’horizon février 2021. Le point sera évoqué lors du prochain comité directeur de l’UCI, prévu fin janvier à l’occasion des Mondiaux de cyclo-cross.

“Jeter en pleine nature, c’est totalement inacceptable”

Jeter en pleine nature, c’est totalement inacceptable”, a déclaré le président de l’UCI qui place le comportement environnemental parmi les trois risques principaux qui guettent le cyclisme, avec le dopage et la sécurité. “Je souhaite qu’on mette en place des mesures beaucoup plus coercitives. On ne peut rester dans la situation actuelle”, a‑t-il déploré en citant l’exemple de la dernière Vuelta : “Je suivais la course avec le Premier ministre d’Andorre. Un coureur a vidé tout ce qu’il avait dans les poches devant nous et le Premier ministre s’est étonné: ‘Mais ce n’est pas interdit ?’