Le groupe Upfield décide d’indiquer l’indice carbone de certains produits

Le groupe néerlandais, qui a récupéré en 2017 les marques Planta Fin, Fruits d'Or et ProActive, va mettre en place un indice carbone sur 100 millions d'emballages d'ici 2021.

Le leader mondiale de l’alimentation d’origine végétale, Upfield, a décidé de réduire son emprunte carbone. Le groupe basé au Pays-Bas, va indiquer, d’ici 2021, l’impact environnementale de ses produits.

Un indice carbone, sera proposé aux consommateurs pour l’aider à prendre des décisions concernant le choix des aliments, comme le rapport le site Libre Service Actualité (LSA), un site dédié à l’analyse des tendances du commerce, de la grande distribution et de la consommation.

L’indice carbone est une évaluation des émissions en dioxyde de carbone (CO2). Concernant un produit, il s’agit d’évaluer quels sont les rejets en CO2 émis pendant la phase de production.

Il sera calculé en fonction de différents critères, comme les niveaux d’énergie et d’eau utilisés, ainsi que la composition du packaging. Ce qui “représente la majeure partie de l’empreinte carbone d’un produit” explique Hervé Salomon, PDG d’Upfield France-Belgique au site LSA Green. L’utilisation du plastique est donc dans le viseur du groupe, qui souhaite, à terme, “sortir du plastique”.