Covid19: Le vaccin d’AstraZeneca produit une réponse immunitaire chez les personnes âgées

Le produit, développé par l'Université d'Oxford, déclencherait également des effets indésirables moins importants chez les sujets plus âgés, particulièrement exposés au virus.

Les annonces du laboratoire, qui compte parmi les leaders de cette course internationale aux vaccins, créent un nouvel espoir. Le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca a confié lundi à Reuters que son antidote contre le Covid-19 avait produit une réponse immunitaire similaire chez les jeunes adultes et les personnes plus âgées. “Il est encourageant de constater que les réponses immunitaires sont similaires chez les plus jeunes et les adultes plus âgés, pour qui le Covid-19 peut s’avérer plus grave”, a déclaré un porte-parole du géant pharmaceutique, “les résultats renforcent les preuves de la sécurité et de l’immunogénicité du vaccin”. La réponse immunitaire consiste en l’activation des mécanismes de défense de notre système face à une maladie.

Le serum, développé par le laboratoire britannique est l’un des dix produits à avoir entamé un essai clinique de phase 3 (sur plus de 10 000  personnes) avec les projets des géants américains Moderna et Pfizer, le russe Spoutnik‑V et le chinois Sinovac. AstraZeneca avait dû interrompre les essais de son vaccin le 9 septembre car une “maladie inexpliquée”, “sûrement due à un effet secondaire”, était apparue chez un des volontaires.

Prévu pour le premier semestre 2021

Le laboratoire avait pu reprendre ses recherches au Royaume-Uni quelques jours après l’incident, et dans les semaines suivantes en Afrique du Sud, au Brésil et au Japon. Les autorités sanitaires de ces pays estimaient que le vaccin était sans danger, la maladie contractée par le participant n’y étant apparemment pas liée. Les Etats-Unis, qui étaient le seul pays dans lequel les essais n’avaient pas repris, a réautorisé leur reprise vendredi.

Le ministre britannique de la santé Matt Hancock a déclaré que le vaccin d’AstraZeneca n’était pas encore prêt mais qu’il se préparait pour un éventuel déploiement au cours du premier semestre 2021. Interrogé par la BBC sur l’éventuelle vaccination anticipée de certains volontaires cette année, le ministre a répondu qu’il “n’[excluait] pas cette possibilité”, mais que “ce n’est pas [son] attente principale”.

AstraZeneca a signé plusieurs accords de fourniture avec des entreprises et des gouvernements du monde entier, alors qu’elle s’apprête à communiquer les premiers résultats d’un essai clinique en phase finale.