Le tourisme mondial chute de 70% à cause de la pandémie

Les incertitudes et les mesures de restrictions liées à la crise sanitaire du Covid-19 ont mis un coup d'arrêt au tourisme mondial, selon les derniers chiffres de l'Organisation mondiale du tourisme.

Alors qu’en France les vacances de la Toussaint s’annoncent moroses pour les professionnels du tourisme, un rapport de l’Organisation mondiale du tourisme (UNWTO) publié ce mardi rend compte des difficultés de ce secteur, frappé de plein fouet par la pandémie de Covid-19.

Les arrivées de touristes ont baissé de 70 % dans le monde entre janvier et août. Si les chiffres sont comparables en Europe (68 %), ce sont les pays d’Asie qui ont été le plus touché par les conséquences de l’arrêt des vols internationaux, avec 80 % de touristes en moins.

Au mois de juin, le nombre de touristes a presque été divisé par deux par rapport à 2019. Les chiffres pour les mois d’été, haute saison touristique pour les pays occidentaux, Europe en tête, sont catastrophiques: ‑81 % de touristes en juillet sur un an, et ‑79 % en août, précise l’UNWTO. Cette chute vertigineuse représente environ 700 millions d’arrivées en moins, soit une perte que l’agence des Nations unies estimée à 730 milliards de dollars, “soit plus de huit fois la perte enregistrée après la crise financière mondiale de 2009”.

Ces chiffres, inédits dans leur ampleur, pourraient repartir rapidement à la hausse en cas de levée des restrictions pour les voyageurs et de réouverture de frontières. “Le tourisme s’est montré très résilient sur les précédentes crises et s’est vite remis sur pied, au bout de quelques mois seulement”, décrypte l’UNWTO, en citant le 11-Septembre et la crise économique de 2008.