Menace terroriste : renforcement des mesures de vigilance dans les lieux de culte

Pour la Toussaint, les rassemblements de personnes dans des lieux de culte seront mieux protégés, annonce Frédéric Veaux, le directeur général de la police nationale, en raison d'une "menace terroriste élevée en France". 

 

Suite à l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine et aux consécutives tensions religieuses, la vigilance va être renforcée dans les lieux de culte à l’occasion “des célébrations religieuses chrétiennes de la Toussaint, écrit Frédéric Veaux, le directeur général de la police nationale (DGPN) dans une note destinée aux services centraux du 25 octobre, que FranceInfo a pu consulter. “La France est la cible d’une menace terroriste élevée”, rappelle le chef de la police nationale, qui annonce que cette menace a été “réitérée ce jour [le 25 octobre] dans un communiqué de l’agence Thabat, proche de l’organisation terroriste Al-Qaida”.

“Toutes les dispositions devront être prises pour sécuriser” ces rassemblements religieux, comme le renforcement des mesures de sécurité pour “les associations et lieux de culte musulmans dont les représentants ont publiquement condamné les attentats terroristes” et l’assassinat du professeur d’histoire-géographie Samuel Paty le vendredi 16 octobre. Frédéric Veaux précisé à nouveau la diversité des “modalités de passage à l’acte terroriste”, qui “peuvent prendre la forme d’actions individuelles ou collectives : armes blanches ou armes par destination (voitures béliers)” et appelle à la prudence de chacun.

A l’occasion de la fête du Yom Kippour, le dimanche 27 septembre, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin avait déjà assuré le déploiement de 7 000 policiers et militaires mobilisés pour “la sécurisation d’un nombre de sites […] symboliques », comme des écoles juives et des synagogues. Sa déclaration faisait suite à l’attaque terroriste au hachoir, devant les anciens locaux du journal satirique Charlie Hebdo, le vendredi 25 septembre.