Covid-19 : Macron annoncera de nouvelles mesures mercredi à 20 heures

Au moment où la crise sanitaire s’intensifie, Emmanuel Macron prendra la parole mercredi à 20 heures pour s’adresser aux Français afin d’annoncer les nouvelles restrictions pour endiguer la pandémie de coronavirus.

Il va falloir faire un choix entre la deuxième mi-temps du Paris-Saint-Germain ou l’allocution du président de la République. À 20 heures ce mercredi, le président de la République s’exprimera une nouvelle fois pour annoncer les solutions décidées par l’exécutif, face à la propagation incontrôlée de la pandémie de Covid-19. Parmi les nouvelles propositions de restrictions sanitaires, celle d’un second confinement national pour une durée de 4 semaines sera abordée lors du Conseil de défense, avant le Conseil de ministres.

De son côté, Jean Castex a annoncé mardi 27 octobre aux chefs des partis politiques, que des débats auront lieu jeudi au parlement. Le matin à l’Assemblée nationale et l’après-midi au Sénat. “Conformément à l’article 50–1 de la Constitution, je présenterai jeudi devant les élus de Nation de nouvelles mesures rendues indispensables pour lutter contre la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19”, a indiqué mardi dans un tweet le Premier ministre. Et de poursuivre : “Dans cet esprit de dialogue qui est la force de notre démocratie, et dans l’objectif de protéger les vies des Françaises et des Français, nous devons mobiliser non seulement la représentation nationale mais l’ensemble de notre pays.”

À l’issue de cette réunion, les chefs des partis politiques ont pris la parole. Marine Le Pen s’est dite “atterrée”, avant de dénoncer la gestion de la crise sanitaire. “On assiste à une gestion complètement erratique de la crise sanitaire. On se retrouve dans une situation pire qu’avant la première vague. Il y a un défaut d’anticipation total, il n’y a aucun plan stratégique”, a souligné sur Twitter la cheffe de file du Rassemblement National. Celle-ci de plaint que l’exécutif n’ait pas plus consulté les différentes mouvances politiques depuis mars.

Ces décisions annoncées par Emmanuel Macron, qui vont sans doute entraver un peu plus les libertés individuelles des Français, font suite à une perte de contrôle dans la gestion du Covid-19. Plus de 2.900 malades sont actuellement hospitalisés en réanimation. Ces derniers occupent la moitié des lits actuellement disponibles en France. Le nombre des hospitalisations est aussi en augmentation avec près de 19.000 patients actuellement pris en charge. Selon le dernier bilan des Agences Régionales de Santé, on recense 33.417 cas supplémentaires en 24h (contre 20.468 mardi dernier).