Covid-19 : France et Allemagne durcissent les mesures, de nouveaux heurts en Italie

Face à une recrudescence de l'épidémie qui semble se généraliser en France et dans le monde, les pays optent pour de nouvelles mesures restrictives en faisant parfois face à une opposition des citoyens comme en Italie.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1.160.768 morts dans le monde, selon un bilan établi mardi par l’AFP. La France et l’Allemagne s’apprêtent à annoncer ce mercredi un durcissement des mesures sanitaires, en raison d’une croissance “exponentielle” de la propagation du virus, selon les mots du ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin. Ces deux Etats emboîtent le pas à d’autres pays européens, comme l’Italie où les manifestations anti-covid se multiplient.

  • La France et l’Allemagne serrent de nouveau la vis

Emmanuel Macron prendra la parole à 20h ce mercredi, pour annoncer des “mesures difficiles” selon le ministre de l’Intérieur. Plusieurs scénarios sont à l’étude, dont un reconfinement local ou généralisé pour quelques semaines. Alors que deux tiers des habitants français sont sous couvre-feu depuis bientôt une semaine, le président va réunir un nouveau conseil de défense ce mercredi. “Le sentiment qu’on a, c’est plutôt qu’on va vers un confinement, que ça va durer quelques semaines et que le gouvernement essaie de trouver les moyens de préserver les écoles, les services publics” et “de maintenir un semblant de vie économique pour éviter une catastrophe”, a résumé François Baroin, président de l’Association des maires de France, à l’issue d’une réunion avec le Premier ministre Jean Castex mardi soir.

En Allemagne, une réunion de crise est prévue mercredi entre le gouvernement d’Angela Merkel et les dirigeants régionaux. Malgré un bilan moins lourd que les autres pays européens (11.000 morts), l’Allemagne a connu un record de 14.714 infections samedi. Une situation suffisamment grave pour “prendre maintenant des décisions rapidement et de façon déterminée afin de briser cette deuxième vague de contaminations”, selon le vice-chancelier allemand Olaf Scholz.

Reconfiner, mais à quel prix pour l’économie, s’interrogent Français et Allemands. Les deux pays semblent vouloir opter pour un confinement plus souple qu’au printemps, à l’image de l’Irlande qui laisse ses crèches et écoles ouvertes tout en généralisant massivement le télétravail.

  • De nouveaux incidents en Italie 

Du nord au sud de la péninsule, les rassemblements des Italiens pour manifester leur mécontentement face aux mesures restrictives se multiplient. Encore une fois, dans la nuit de mardi à mercredi, des milliers de personnes sont descendues dans les rues pour protester contre le couvre-feu imposé ces derniers jours dans plusieurs grandes régions. Elles contestaient également la fermeture des salles de sport, de cinéma et de concert, des bars et des restaurants à 18h. Des heurts avec les forces de l’ordre ont éclaté, notamment à Milan, Turin, Rome ou Naples.

  • Plus de 10.000 morts au Canada, le Covid-19 en débat aux Etats-Unis 

Le Canada, en pleine deuxième vague de coronovirus, a franchi ce mardi soir le cap des 10.000 morts, selon les chiffres officiels compilés par plusieurs chaînes de télévision.

Au Etats-Unis, à une semaine de l’élection présidentielle, les deux candidats ont présenté leur vision de sortie de crise dans le pays le plus endeuillé par le Covid-19. L’actuel président Donald Trump a martelé “Covid, Covid, Covid! Les médias “Fake News” n’ont que ce mot à la bouche”, lors du deuxième de ses trois meetings de la journée, à West Salem, un village de l’Etat-clé du Wisconsin, dans le nord du pays. Quant à Joe Biden, il s’est positionné à l’opposé de son adversaire en déclarant : “Si vous m’accordez l’honneur d’être votre président, préparez-vous à un changement de priorités. Car nous agirons dès le premier jour de ma présidence pour reprendre le contrôle du Covid”.