L’Allemagne ferme ses restaurants, institutions sportives et culturelles pour un mois

Avec un record d'infections au Covid-19 atteint ce mercredi et le cap symbolique des 10.000 morts dépassés la semaine dernière, notre voisin Outre-Rhin a lui aussi finalement durci les restrictions.

Notre voisin Outre-Rhin n’aura pas réussi à y échapper. Dans le cadre de nouvelles restrictions sanitaires, l’Allemagne va fermer, à partir de lundi et pour un mois, ses bars, restaurants, institutions sportives et culturelles, a annoncé ce mercredi la chancelière Angela Merkel. Le pays, qui avait jusqu’à présent réussi à éviter de telles mesures, en imposant par exemple des registres à l’entrée des restaurants, s’inquiète à son tour de l’explosion des cas de Covid-19.

Avec un record de 14.964 cas détectés ce mercredi, et le cap symbolique des 10.000 morts dépassés samedi dernier, la chancelière se dit désormais très inquiète. La situation est “très grave”, annonçait-elle la semaine dernière, avant d’engager des discussions avec les responsables des Länders pour décider de nouvelles mesures restrictives. Avec ce nouveau tour de vis, les autorités cherche surtout à “’interrompre rapidement la dynamique de l’infection afin qu’aucune restriction à grande échelle ne soit nécessaire s’agissant des contacts personnels et de l’activité économique pendant la saison de Noël”, précise le projet d’accord.

Accord entre le pouvoir central et les Länders

La difficulté jusqu’alors avait été de trouver un accord entre la chancelière et les 16 Länders, qui se sont écharpés durant plusieurs semaines sur les mesures à adopter. Il y a quinze jours, Angela Merkel et les responsables régionaux, compétents en matière de santé, ont échoué à trouver une stratégie commune pour limiter le nombre de participants aux réunions privés, considérées comme foyers de propagation du virus. Des restrictions à différentes vitesses avaient alors été mises en place, comme à Berlin, où le port du masques avaient été exigé dans certaines rues fréquentées, ou encore en Bavière, où certaines villes se sont vues imposer un quasi-confinement en début de semaine dernière. Face à l’explosion récente des cas, ils ont finalement réussi à se mettre d’accord.