Reconfinement: télétravail généralisé, usines, BTP et services publics continuent de fonctionner

Jusqu’ici recommandé par le gouvernement, le télétravail devrait devenir une norme pour les fonctions qui le permettent. 

Retour à la maison, pour ceux qui le peuvent. Emmanuel Macron a annoncé ce mercredi dans son allocution le retour d’un confinement de quatre semaines qui doit commencer vendredi. Conséquence : “Le télétravail sera à nouveau généralisé”, a précisé le président. Le télétravail était jusqu’ici fortement recommandé afin de réduire les trajets dans les transports et les échanges en entreprise, où de nombreux clusters ont été enregistrés. 

Cette situation avait poussé fin août Elisabeth Borne, la ministre du Travail à renforcer le protocole sanitaire dans les entreprises avec notamment le port du masque obligatoire.  Sur France Info mardi, la ministre indiquait que “quand on est sur un poste où l’on peut télétravailler, il faut télétravailler.” Et de préciser : “Mais tous les postes ne sont pas télétravaillables.” 

“L’activité continuera avec plus d’intensité” qu’en mars et avril,“ce qui veut dire que les guichets des services publics resteront ouverts”, a par ailleurs indiqué ce mercredi soir Emmanuel Macron. “Les usines, les exploitations agricoles, les bâtiments et travaux publics continueront de fonctionner. L’économie ne doit ni s’arrêter, s’effondrer.”

Bars et restaurants fermés

Le président de la République n’a pas choisi de fermer tous les commerces et tous les secteurs où le télétravail est impossible, au risque de faire plonger l’économie déjà affaiblie par le confinement de mars. Mais “les commerces qui ont été définis au printemps comme non essentiels, les établissements recevant du public, notamment les bars et restaurants, seront fermés”a‑t-il précisé.

Les salariés et employeurs qui ne pourront pas travailler continueront à toucher le chômage partiel. Un plan spécifique sera développé pour les indépendants commerçants et les très petites entreprises, qui redoutent les prochaines semaine. Pour soutenir la vie économique française, Emmanuel Macron appelle à “participer à cet effort en travaillant, à soutenir les entreprise près de chez vous qui ont innové à travers les commandes à distance, la vente à emporter”.