Un juge relance l’enquête visant Gérard Depardieu accusé de viol

Une actrice accuse la star du cinéma français d'avoir abusé d'elle à deux reprises à l'été 2018.

L’affaire, qui connait un retentissement particulier dans l’ère post #MeToo, n’est pas finie. Un an après le classement sans suite d’une plainte pour viol visant l’acteur français mondialement reconnu Gérard Depardieu, un juge d’instruction a relancé les investigations, selon des sources concordantes à l’AFP. La décision fait suite à la demande du parquet de Paris allant dans ce sens le 1er août dernier.

Une jeune actrice accuse Gérard Depardieu de l’avoir abusée sexuellement dans son domicile parisien, un hôtel particulier du VIe arrondissement, à deux reprises, les 7 et 13 août 2018. L’intéressée a déposé une première plainte fin août 2018 à la gendarmerie de Lambesc (Bouches-du-Rhône). Selon l’AFP, l’acteur a été entendu en audition libre par la police.

Une première plainte classée sans suite

En juin 2019, la plainte a été classée sans suite. L’actrice a donc décidé de déposer une nouvelle plainte, mais cette fois-ci avec constitution de partie civile. Cette démarche permet de désigner quasiment automatiquement un juge d’instruction afin de relancer les investigations, ce qui explique la reprise en main de l’enquête par un juge.

Pour l’avocat de Gérard Depardieu, Me Hervé Témime, qui réagissait à l’AFP, il s’agit “d’un non événement”, puisqu’il s’agit “d’une décision automatique”. Son client conteste entièrement les faits.