PSG-ISTANBUL BB: face au racisme, les joueurs quittent le terrain

Le match de Ligue des Champions opposant le Paris Saint-Germain à l’Istanbul Basaksehir a été interrompu hier soir à la 13e minute à la suite d’une formule raciste employée par un arbitre pour désigner Pierre Achille Webo, entraîneur-adjoint du club turc.

On s’attendait à un match classique de phase de groupe de Ligue des Champion. Le genre de rencontre où une grosse écurie, le PSG, devait finir le job pour se qualifier contre le petit poucet, Istanbul, déjà éliminé. Il n’en a rien été. A la 13è minute, le match a basculé. Deux joueurs de l’équipe de l’Istanbul Basaksehir, déjà dépassée depuis le début de la rencontre, sont avertis en deux minutes, ce qui provoque l’ire du staff d’Okan Buruk, entraîneur de l’Istanbul BB, qui crie à l’injustice. Rien de plus commun dans le football. L’arbitre principal, Ovidiu Hategan, échange alors à l’oreillette avec son quatrième arbitre, Sebastian Coltescu, pour lui demander qui il doit sanctionner. Les images montrent que ce dernier lui répond “Ala negru” (“au noir” en roumain, la langue natale des deux officiels) en pointant du doigt Pierre Achille Webo.

https://twitter.com/afpfr/status/1336406776376397824?s=20

Confusion générale

L’ancien international camerounais, choqué, se dirige vers les arbitres en demandant à plusieurs reprises “Why did he say negro?” (“Pourquoi a‑t-il dit negro ?”). En réaction, Hategan décide alors de l’exclure d’un carton rouge. Si Webo le conteste, il se résout finalement à rentrer aux vestiaires.

Au même moment, les joueurs accourent pour demander des explications, parisiens et stambouliotes confondus. L’instant de flottement dure quelques dizaines de secondes. Demba Ba, attaquant de Basaksehir remplaçant au coup d’envoi, va directement s’adresser à Coltescu.

https://twitter.com/RMCsport/status/1336449061868724231?s=20

Ce dernier se justifie en insistant sur le fait que le terme qu’il a utilisé signifie “noir” en roumain. “Et alors ? lui assène Demba Ba, pour désigner un joueur blanc, on ne dit pas ‘cet homme blanc’ ! Pourquoi dirait-on ‘cet homme noir’ pour un joueur noir ?” 

Devant l’absence de réaction des arbitres, Demba Ba encourage alors les joueurs à retourner aux vestiaires. Cela fait maintenant plus de dix minutes que le match est interrompu. L’international sénégalais est rapidement suivi par ses coéquipiers mais aussi par les joueurs du PSG ainsi que les membres du staff des deux équipes. Personne ne reviendra fouler la pelouse dans la soirée. 

Une réponse qui pose question

Après une vingtaine de minutes d’interruption, l’UEFA prend les devants. Elle annonce une reprise du match pour 22h, soit environ 35 minutes après son interruption. La solution trouvée par l’institution est simple : Coltescu sera envoyé à la VAR et l’arbitre chargé de l’assistance vidéo prendra sa place au bord du terrain. 

Une solution qui ne convient pas aux joueurs. Selon les informations de RMC Sport, si les joueurs du PSG auraient accepté la reprise du match, l’équipe turque est restée plus partagée. Demba Ba aurait alors proposé que les deux équipes rentrent ensemble sur le terrain, main dans la main. Cette solution est acceptée et plébiscitée par Marquinhos, le capitaine parisien mais le vestiaire stambouliote restant divisé, le match est finalement définitivement arrêté. 

C’est l’absence de supporters dans le stade ce soir-là qui a permis d’entendre précisément la phrase prononcée et donc de mettre en évidence un problème dans le corps arbitral. Critiquée pour sa gestion de l’incident, l’UEFA fait face à une absence de protocole dans ce genre de situation. Que faire si un arbitre est accusé de propos raciste ? Ce vide juridique pourrait expliquer la lenteur de la réaction de l’instance dictée par les faits. Ce sont en effet les joueurs qui n’ont pas souhaité reprendre le match et l’institution n’a pas réagi à la hauteur de leurs attentes. Pour la première fois, un match professionnel est arrêté sur décision des joueurs et non du corps arbitral. 

Des joueurs solidaires

Si Demba Ba a initié la contestation en interpellant directement le quatrième arbitre et en guidant les joueurs vers les vestiaires, ces derniers se sont tous montrés solidaires. On a notamment pu observer Neymar et Mbappé se comporter en leaders de l’équipe parisienne en allant demander immédiatement des explications aux arbitres. Mbappé a même lancé à l’arbitre principal que le jeu ne pourrait pas reprendre tant que Coltescu serait dans le stade. Plusieurs de ses coéquipiers, dont Presnel Kimpembe, se sont exprimés sur les réseaux sociaux, s’indignant du racisme.

https://twitter.com/KMbappe/status/1336432779236679680?s=20

A 23h30, le match est officiellement reporté à ce mercredi soir, 18h55, en présence d’un nouveau corps arbitral. Il reprendra à la 14ème minute de jeu, soit au moment de l’interruption. Le match aura pour seul enjeu de déterminer si le PSG terminera premier ou second de son groupe. Le club de la capitale est d’ores et déjà qualifié pour les 8èmes de finale de la Ligue des Champions grâce à la victoire mardi soir de Leipzig face à Manchester United (3–2).

Victor Depois et Sébastien Allec