Avec la crise du coronavirus, le bureau de poste de Méry-sur-Oise a accueilli des membres des bureaux voisins plus petits qui ont fermé temporairement.

Val d’Oise : 25 % d’absentéisme dans les bureaux de poste

Le fort absentéisme lié au Covid-19 parmi les effectifs des guichets a contraint la fermeture temporaire de plusieurs bureaux de poste dans le Val d’Oise.

25 %. C’est le taux d’absentéisme recensé dans les bureaux de postes du Val d’Oise par le syndicat Sud Postaux 95, comme le révèle Le Parisien ce jeudi matin. En cause, les nombreux arrêts maladie délivrés en raison du Covid-19. Nelly Kubiak, représentante du syndicat, explique que les conditions des salariés des guichets sont difficiles depuis le début de la crise sanitaire. “Cela fait neuf mois que l’on travaille 6 jours sur 7 et qu’on doit faire face aux incivilités des clients qui ne veulent pas respecter les règles ou ne veulent pas porter le masque”, déplore-t-elle. 

Conséquence de cet absentéisme, la direction de la Poste est forcée de fermer temporairement certains de ses bureaux. Les effectifs disponibles des bureaux les moins importants sont alors transférés vers les bureaux alentours recoupant davantage de clients. “Par exemple, le bureau de Méry-sur-Oise dans lequel je travaille a accueilli les effectifs de bureaux moins essentiels qui ont fermé”, explique Nelly Kubiak. C’est le cas à Auvers-sur-Oise, à deux kilomètres de là. “Le bureau de Poste a dû fermer un ou deux jours par manque d’effectif mais il est de nouveau ouvert”, éclaire la mairie de la commune.

Le problème, c’est que l’on ne peut pas changer les agents d’un secteur à l’autre”, détaille Nelly Kubiak. “Un secteur est composé de plusieurs bureaux. Les agents peuvent muter d’un bureau à l’autre mais pas entre secteurs.” La nécessité serait pour elle de recruter plus d’intérimaires, qui ne sont qu’une centaine à opérer dans les Yvelines et le Val-d’Oise pour l’instant.
Avec la crise du coronavirus, le bureau de poste de Méry-sur-Oise a accueilli des membres des bureaux voisins plus petits qui ont fermé temporairement.

A l’arrivée, ce sont les clients qui sont pénalisés. “C’est forcément problématique pour les personnes qui se déplacent habituellement à pied et qui doivent maintenant emprunter les transports en commun ou la voiture pour se rendre dans le bureau de poste le plus proche de chez eux”, regrette Nelly Kubiak. La fermeture de certains guichets pose également problème concernant les colis. “Il n’est pas possible de venir les retirer lorsque le bureau est fermé, explique la syndicaliste. Lorsque la fermeture est plus longue, on transfère les colis vers un autre bureau” rassure-t-elle. 

Une moindre inquiétude donc à l’approche de Noël. D’autant que la quasi-totalité des habitants du Val d’Oise disposent d’un bureau de poste à moins de 5 km de chez eux, conformément à la loi postale de 2010. La situation n’inquiète pas moins certaines communes comme Gonesse, dont le bureau de poste est fermé depuis deux mois. Un rassemblement d’élus et d’habitants s’y tenait devant les locaux ce jeudi après-midi.