De nouveaux changements sont prévus ce lundi dans les écoles / Photo : Pixabay

Covid-19 : Le protocole sanitaire à nouveau modifié dans les écoles

Le ministère de l'Éducation revient sur les fermetures d’écoles en présence du variant britannique et suscite l’incompréhension.

Deux semaines après un renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, le ministère de l’Education revient sur ses pas.

Désormais, les salles de classe ne fermeront plus systématiquement en cas de présence du variant britannique chez les élèves ou les membres du personnel. La règle devient la même que pour le cas général, exigeant une étude approfondie de la circulation du virus sur le territoire avant d’envisager une fermeture.

Pour les variants brésilien et sud-africain, les classes continueront de fermer lorsqu’un cas sera détecté parmi les élèves. Du côté du personnel, «l’apparition de l’une de ces variantes […] n’implique pas automatiquement la fermeture de la classe», précise le ministère dans sa foire aux questions. De plus, le personnel ne sera plus automatiquement considéré comme cas contact si des variantes sont détectées au sein de l’école.

Ces mises à jour font suite à la nette augmentation de fermetures de classes depuis le durcissement des mesures face aux variantes. A ce jour, 1599 salles de classe sont fermées dans les établissements scolaires non concernés par les vacances de la Zone A, soit une hausse de 70% par rapport à la semaine précédente.

Parents d’élèves et enseignants dénoncent une campagne de communication pour «enjoliver un bilan ministériel» et expriment leur colère face à la «volte-face» du gouvernement. Inquiet quant à la circulation active des variantes sur le territoire français, le SNES-FSU, le Syndicat national des enseignements de second degré, réclame un protocole sanitaire renforcé pour la protection des élèves et personnels d’établissements scolaires.