Affaire Sophie Le Tan : reconstitution du décès au domicile de Jean-Marc Reiser

Un mois après avoir avoué le meurtre de l'étudiante, Jean-Marc Reiser est de retour dans son appartement pour une reconstitution.

Une reconstitution est organisée chez Jean-Marc Reiser après le décès de Sophie Le Tan — SOURCE : Pixabay — Image d’Eryand

Plus de deux ans après la disparition de la jeune femme de 20 ans, une reconstitution du meurtre est organisé à Schiltigheim, dans la banlieue de Strasbourg, chez Jean-Marc Reiser. 

Après avoir nié les faits pendant plus de deux ans, le sexagénaire a avoué le meurtre, de Sophie Le Tan, le 9 janvier dernier. Il avait alors déclaré On s’est disputé, je ne voulais pas la tuer mais je l’ai tuée. Il a ensuite reconnu avoir démembré le corps et caché les morceaux. Son corps a été retrouvé en décembre 2019 dans une forêt de Rosheim. La jeune étudiante avait disparu le 7 septembre 2018, après avoir visité l’appartement de Jean-Marc Reiser, qu’il avait mis en sous-location. 

Une reconstitution très attendue 

Dans le cadre de la reconstitution, menée par un juge d’instruction ce mardi, il pourrait être amené à reproduire les gestes qui ont conduit au décès de Sophie Le Tan. Le magistrat instructeur aimerait vérifier si les déclarations de M. Reiser sont compatibles avec les constatations que pourront faire le médecin légiste et le morpho-analyste”, a indiqué Me Francis Metzger, avocat de Jean-Marc Reiser, à l’AFP. 

Gérard Welzer, l’avocat de la famille de Sophie Le Tan, assure que cette reconstitution ne changera rien” face à l’ensemble des preuves déjà recueillies. Mais déclare tout de même Nous, on a hâte que le procès ait lieu pour que la famille puisse commencer son travail de deuil.