Les militaires LGBTQ+ renvoyés de l’armée britannique vont pouvoir réclamer leurs médailles

Défilé militaire à Aberdeen en Écosse (illustration) - SOURCE : Eleonora Pavlovska - 27 juin 2009

 

 

Ce mardi 16 janvier, le ministère de la Défense a annoncé que ces vétérans pourront réclamer leurs décorations. Jusqu’en 2000, les personnes queer pouvaient se faire renvoyer de l’armée britannique et perdre leurs médailles en raison de leur orientation sexuelle ou leur genre.

Les anciens militaires LGBTQ+ qui ont été renvoyés de l’armée britannique en raison de leur orientation sexuelle vont pouvoir réclamer leurs médailles. Cette annonce du ministère de la Défense mardi 16 février, intervient 21 ans après une première loi autorisant les personnes gays, lesbiennes, bisexuelles et transgenres à servir dans l’armée.

Avant 2000, si leur condition était découverte, ces soldats étaient jugés et démobilisés par un tribunal martial, et se voyait souvent retirer leurs médailles. Selon une enquête du Guardian, cela aurait concerné entre 200 et 250 militaires par an.

Pour réparer ce que le ministère de la Défense appelle un “tort de l’histoire”, l’institution a annoncé engager “une politique permettant à ces personnes de réclamer la restitution de leurs médailles”.

Dans un tweet, le Premier Ministre britannique Boris Johnson s’est réjoui de cette décision, qualifiant l’ancienne situation « d’injustice ».

L’association d’ancien combattants LGBTQ+ Fighting with Pride se réjouit  “des retours des vétérans LGBTQ+ dans la famille militaire […] où ils sont reconnus pour leur valeurs”. L’association réclame une enquête plus poussée sur “les conséquences à long terme” de leur licenciement, notamment en termes d’emploi, de logement et de santé. “Beaucoup vivent encore sous le seuil de pauvreté,” rappelle-t-elle.

Un changement qui intervient après la bataille judiciaire remportée en 2020 par Joe Ousalice, ayant réussi à récupérer une médaille confisquée lors de son renvoi de la Royal Navy en 1993 en raison de sa bisexualité. En 18 ans de service, il avait servi lors de la guerre des Malouines, au Moyen-Orient et en Irlande du Nord.