L’Union européenne lance un programme d’étude consacré aux variants du Covid-19

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a dévoilé dans une interview au journal Les Echos un nouveau programme ayant vocation à étudier les mutations du Covid-19.

Un nouveau programme ayant vocation à étudier les mutations du Covid-19 sera lancé mercredi — SOURCE : Pixabay — Image de Capri23auto

La Commission européenne va lancer mercredi 17 février un nouveau programme consacré à l’étude des mutations du coronavirus. Ses variants “inquiètent beaucoup” l’Union européenne, a déclaré la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, dans un entretien au journal Les Echos publié mardi 16 février.

L’objectif est de créer un incubateur scientifique dont le but sera de développer des vaccins dits “de deuxième génération”, précise-t-elle. Ces nouveaux vaccins seront capables d’agir efficacement contre les variants du Covid-19 et seront administrés, si possible, en une seule dose.

Baptisé Hera incubator, le nouveau programme “réunira les laboratoires, les autorités sanitaires, les scientifiques, et la Commission européenne, avec d’importants fonds dédiés”, affirme-t-elle, sans préciser les montants alloués.

Accélérer la lutte contre les pandémies

Une fois fabriqués, ces nouveaux vaccins pourraient vite se retrouver sur le marché. Dimanche dernier, la commissaire européenne à la santé, Stella Kyriakides, avait annoncé une accélération de la procédure d’autorisation par l’Agence européenne des médicaments (EMA).

En novembre, Bruxelles avait déjà annoncé son intention de lancer une nouvelle agence européenne de santé. Intitulée Health Emergency Response Authority (HERA), celle-ci avait pour but de lutter contre les futures pandémies et de “créer un système de santé commun, mieux coordonné et plus résilient entre les Vingt-Sept”, annonçait Ursula Von Der Leyen.