Une émission sur Twitch pour rajeunir les audiences de TF1

Après avoir lancé une première émission en live 100% numérique sur son compte Instagram, TF1 annonce inaugurer à partir de mars une émission sur Twitch, la plateforme de streaming en vogue chez les jeunes.

C’est toute la télévision qui rapplique sur Twitch. Après France Télévisions, c’est TF1 qui annonce lancer une émission sur la plateforme de streaming. Samuel Étienne aura réussi à faire bouger les lignes. Le journaliste de France Télévisions anime sur son temps libre une revue de presse sur Twitch. Un moyen pour lui de s’adresser à une génération qui ne lit plus la presse et ne regarde plus la TV. Tous les matins, il retrouve une audience beaucoup plus jeune que celle à laquelle il est habitué en tant que présentateur de la matinale de Franceinfo.

Cette décision de TF1 arrive dans un contexte de digitalisation de l’offre de la chaîne. Après s’être associé fin janvier au réseau chinois TikTok afin de sensibiliser les jeunes au journalisme à travers le challenge #CetteNewsQui, la chaîne a inauguré vendredi 12 février un live mensuel sur son compte Instagram. Les deux opérations ont été couronnées de succès avec plus de 37 millions de vues pour la première, et plus de 30, 000 vues pour la seconde, selon le groupe. Ces deux réussites sont une échappatoire non négligeable pour la filiale de Bouygues, à un moment où ses émissions politiques traditionnelles enregistrent des scores décevants.

Par ailleurs, le lancement prochain d’un JT personnalisé est présenté comme une “première mondiale” par Yani Khezzar, responsable de l’innovation pour l’information de TF1. Il devrait permettre aux internautes de choisir la durée et les thèmes de prédilection.

Ce projet de digitalisation devrait coûter “plusieurs centaines de milliers d’euros”, selon Thierry Thuillier, directeur de l’information de TF1. Le pari est risqué mais pourrait permettre de conquérir “une niche supplémentaire, une population” qui ne regarde pas le JT.

Mais Samuel Etienne reste prudent face à cette dynamique du groupe concurrent à France TV.  Il précise dans un tweet que c’est “un média à part en entière dont il faudra respecter les valeurs et les codes. Pas question donc de calquer le format TV sur Twitch selon lui.