Vague de froid : deux morts en Grèce

Crédit photo : Artiom Vallat

Les basses températures et les chutes de neige exceptionnelles qui frappent actuellement la Grèce ont fait deux morts mardi et ont perturbé les transports à Athènes ainsi que les liaisons maritimes et aériennes.

Dans la mythologie grecque, Médée est une magicienne, petite-fille d’Hélios, Dieu du soleil. Plus froide que son grand-père, c’est aussi le nom donné à la dépression qui apporte des chutes de neige “record” à Athènes depuis au moins 10 ans. Mardi “Médée” a encore frappé, le froid et la neige se sont abattus  sur l’ensemble de la Grèce continentale ainsi que sur de nombreuses îles en mer Égée où les rafales de vent ont dépassé les 100 km/h. Les colonnes de marbre du Parthénon –– célèbre site du Vè siècle avant notre ère, accroché au Rocher sacré dans le centre historique d’Athènes –– étaient à peine visibles sous les denses couches de neige, ont constaté un photographe et un vidéaste de l’AFP.

Fortes chutes de neige

“La dernière fois qu’on a vu tant de neige dans le centre d’Athènes c’était en février 2008”, a déclaré à l’AFP le météorologue Kostas Lagouvardos, rappelant aussi les intempéries de 2002 et 2004 dans la région de la capitale, où vit plus d’un tiers de la population grecque. Christs Tarantilis, le porte-parole du gouvernement a acquiescé, parlant d’un “phénomène sans précédent”, sur la radio Skaï.

Privé d’électricité depuis deux jours et inaccessible à cause des fortes chutes de neige, un octogénaire souffrant de problèmes respiratoires est mort sur l’île d’Eubée, proche de la capitale. L’ambulance qu’il avait appelée n’avait pas pu accéder à son domicile du village de Troupi pour réparer son appareil d’assistance respiratoire défaillant. Dans l’est de la Crète, le corps d’un éleveur sexagénaire a été découvert gisant sans vie dans la neige. Il s’est effondré devant son grenier sur les hauteurs du village de Kaminaki à Lassithi.

Des tentes recouvertes de neige

Les dizaines de milliers de demandeurs d’asile n’ont pas été épargnés. Malgré les radiateurs supplémentaires offerts par le Haut commissariat aux réfugiés, la neige a touché leurs camps. Près d’Athènes, dans le camp d’Eleonas, des centaines d’entre eux ont dû être transférés pour être hébergés dans des conteneurs. Leurs tentes avaient été recouvertes de neige, ont rapporté les autorités.

Les  problèmes de circulation ont amené les autorités à annuler le programme de vaccination contre le Covid-19 en Attique, la région où se trouve Athènes. Dans la capitale, où le mercure est descendu à trois degrés Celsius, l’épaisseur de neige a atteint 20 cm dans certaines rues et les autorités ont demandé aux automobilistes d’utiliser des chaînes pour circuler. La principale autoroute reliant Athènes à Thessalonique, la deuxième ville grecque, située dans le nord, est fermée à la circulation depuis lundi soir pour éviter les embouteillages. Dans le Nord-Ouest de la Grèce, des températures négatives de ‑19 degrés Celsius ont été enregistrées.

“Notre grande préoccupation est le réseau électrique”, a déclaré le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis à la fin d’une réunion d’urgence. “Il faut être patient”, a‑t-il dit, appelant ses concitoyens à réduire leurs déplacements. De nombreux quartiers ont été affectés par de longues coupures de courant dues surtout à des chutes d’arbres sur des pylônes électriques.

“Meilleur pour le moral”

Au loin, les montagnes entourant la capitale étaient nappées d’un manteau immaculé, offrant un spectacle exceptionnel que les athéniens se sont empressés de contempler. Sur la promenade piétonnière autour de l’Acropole et sur la colline voisine, ils sont sortis pour contempler le paysage et profiter de la neige dans une ambiance bon enfant. “C’est meilleur pour le moral après tout ce confinement, on est très heureux d’être dehors, sans masque”, s’est réjoui Vaguélis Gerantonis, un employé municipal de 38 ans.

Une source aéroportuaire rapporte à l’AFP que certains vols intérieurs ont été annulés. En mer, les vents forts ont contraint les bateaux faisant la navette entre la capitale et les îles de la mer Égée à jeter l’ancre. De son côté, la Protection civile a mis en garde les citoyens grecs, dans l’attente de meilleures conditions mercredi.