Data : le PSG est-il à l’abri d’une nouvelle remontada ?

Le Parc des Princes, où se jouera le match retour contre le FC Barcelone le 10 mars 2021. Source : Topfmodel, 2013

 

En 2017, les Parisiens avaient déjà gagné face au FC Barcelone avant de subir une remontada. Mais la victoire d’hier soir (4-1) présage d’un tout autre avenir pour le match retour au Parc des Princes. La preuve en chiffres.

Oui, le PSG a réalisé une performance remarquable contre le FC Barcelone hier soir en s’imposant 4 buts à 1 sur la pelouse du Camp Nou. Mais n’oublions pas la chanson. La fameuse “remontada” barcelonaise avait fait suite à une victoire écrasante des Parisiens (4–0) lors du match aller des huitièmes de finale en 2017. La victoire parisienne de 2021 est-elle plus prometteuse que celle de 2017 ? La réponse en chiffres.

Copie conforme de la rencontre de 2017

Certes, les équipes sont différentes, l’arbitre n’était pas le même, le match s’est déroulé à Barcelone sans le moindre supporter en raison du Covid-19 et non devant les 47 000 fans du Parc des Princes. A part ça, la rencontre d’hier était la copie conforme du match aller des huitièmes de finale aller de Ligue des Champions en 2017.

Le PSG compte exactement le même nombre de buts (4) et le même nombre de tirs tentés (16) sur les deux rencontres. Le pourcentage de possession de balle est sensiblement le même (43% en 2017 contre 47% en 2021), pareil pour le nombre de fautes et le pourcentage de passes réussies (de 85% à 88%). En somme, le PSG a adopté les mêmes tactiques offensives et défensives qu’en 2017. Cette tendance se retrouve aussi côté barcelonais. Toutes les statistiques des blaugranas — le surnom des joueurs du Barça — se sont légèrement améliorées avec un but de plus, et un plus grand nombre de tirs tentés (7 en 2017 et 12 en 2021). Mais pas assez pour inverser le score du match.

Les chiffres qui présagent d’une remontada barcelonaise

Si le PSG s’est montré dominateur hier soir au Camp Nou, rappelons quelques chiffres accablants pour l’équipe de la capitale en vue du match retour qui aura lieu dans deux semaines.

 

C’est le pourcentage de chance de qualification qu’avait le PSG en affrontant le FC Barcelone au match retour le 8 mars 2017. Depuis 1970, 100% des équipes qui avaient gagné 4 à 0 à domicile s’étaient qualifiées pour l’étape suivante de Ligue des Champions. Soit 169 équipes avant les Parisiens. Pourtant le PSG a perdu son match 6 à 1 et a vu le FC Barcelone filer en quarts de finale.

C’est le nombre de victoire du PSG lors d’un match retour contre Barcelone depuis 2011 et le rachat du club parisien par le Qatar Sport Investment (QSI). En quatre confrontations, les Parisiens affichent un bien triste bilan : 0 victoire, 1 nul et 3 défaites contre les Catalans. De ce point de vue, le FC Barcelone n’est pas encore éliminé.

Ce qui a changé entre 2017 et 2021

Pour autant, la victoire de mardi soir présage d’un avenir plus radieux pour les Parisiens. Les effectifs du PSG et du FC Barcelone ont tellement changé en cinq ans qu’il est difficile de calquer le résultat du match retour de 2017 sur celui à venir en 2021. Les entraineurs (Mauricio Pochettino pour le PSG et Ronald Koeman à Barcelone) ne sont pas les mêmes, et les deux clubs ont aligné près de 80% de joueurs différents sur la pelouse hier soir.

 

Parmi les ajouts de poids depuis 2017, le club de la capitale s’est offert l’attaquant Kylian Mbappé. Particulièrement en vue hier soir grâce à son triplé en terre catalane, la star française est devenue le troisième joueur de l’histoire à inscrire un triplé contre le FC Barcelone en Ligue des Champions après Faustino Asprilla et Andreï Shevchenko en 1997.

Les derniers résultats des deux équipes laissent entrevoir des états de forme très disparates. Alors que le PSG a inscrit au moins un but lors de ses 20 derniers matchs, les Barcelonais connaissent une série noire. En ligue des Champions, le club barcelonais a encaissé trois buts à domicile pour la première fois de son histoire.

 

En résumé, tous les chiffres montrent que l’attaque du PSG, en pleine forme, va affronter une défense barcelonaise des plus poreuses au match retour. Les Parisiens qui marquent en moyenne 2,3 buts par match cette saison peuvent donc aborder plus sereinement la rencontre du mercredi 10 mars. Pour se qualifier, il leur suffira de réaliser un match normal contre des joueurs catalans qui sont, cette fois-ci, largement à leur portée.