En route vers 2022 : Jean-Luc Mélenchon lance son “comparateur de programmes”

Jean-Luc Mélenchon en meeting de campagne en 2017 - Crédits : MathieuMD, 16 avril 2017, Toulouse

 

 

"Nouvelle étape" dans sa candidature, le président du groupe La France Insoumise à l'Assemblée nationale a révélé mercredi son comparateur de programmes, créé pour "éclairer le débat".

Un pas de plus vers 2022. Jean-Luc Mélenchon, candidat déclaré de La France Insoumise (LFI) à la prochaine élection présidentielle, a présenté ce mercredi son “comparateur de programmes”. Mis en ligne sur sa plate-forme de soutien, Nous Sommes Pour, ce comparateur veut faire en sorte que les électeurs “arrivent à comparer” différentes propositions pour “ne pas seulement croire le dernier qui a parlé”. Il met ainsi en parallèle les idées de l’Avenir En Commun (AEC) — plate-forme du programme de M. Mélenchon — et celles d’autres candidats à la présidentielle et de leurs partis, voire de syndicats et autres plateformes d’idées. L’objectif : en montrer les convergences et désaccords. “On veut ressusciter une sorte d’engouement pour les solutions”, c’est “un comparatif pour éclairer le débat”, a précisé le député des Bouches-du-Rhône lors de la conférence de presse.

Les propositions de douze plateformes différentes sont pour le moment listées sur le comparateur. Parmi elles, celles de La France en commun de la maire (PS) de Paris Anne Hidalgo, des Républicains, de LREM, de Yannick Jadot (EELV), ou encore de L’Engagement (Arnaud Montebourg). D’autres propositions présentes n’émanent pas de partis à proprement parler, à l’image des Directives du peuple, qui présentent les revendications des gilets jaunes, la Convention citoyenne pour le Climat ou encore Retour sur Terre.

Nous discuterons des programmes de tout le monde, à condition qu’il y en ait, des plateformes de tout le monde”, a ajouté la tête d’affiche de La France Insoumise. Il a d’ailleurs lancé le rendez-vous des “Jeudis du programme”, moment de discussion autour de son programme.

2022 ou jamais

Jean-Luc Mélenchon est officiellement candidat depuis novembre 2020, ayant réuni les 150.000 soutiens nécessaires. Il est le premier, à gauche, à s’être déclaré officiellement candidat, bien que des ambitions présidentielles pressenties chez Anne Hidalgo ou Arnaud Montebourg.

Des initiatives pour une candidature unique à gauche naissent pourtant peu à peu. Dernière en date, la création lundi de l’association 2022 ou jamais par des partisans de l’union des gauches, qui souhaitent éviter à tout prix le fractionnement des votes. Et une déception semblable à celle de 2017.