Best buy

Les ventes au détail bondissent aux États-Unis

©Mike Mozart - 2014

Après trois mois de baisse, la consommation des ménages aux États-Unis est repartie à la hausse. Un rebond porté par les chèques envoyés par l’État aux Américains, compris dans le plan de relance de 900 milliards de dollars adopté en décembre.

 

À la surprise générale, entre décembre 2020 et janvier 2021, la vente au détail a augmenté de 5,3% selon les données publiées mercredi par le département du Commerce. En d’autres termes, 568,2 milliards de dollars ont été dépensés par les consommateurs américains. Plus mesurés dans leurs estimations, les analystes anticipaient une augmentation de 0,8%. A contrario, les chiffres du mois de décembre ont été revus à la baisse : -1% au lieu de -0,7% annoncé précédemment.

Cette montée en flèche des dépenses représente un signal positif pour la croissance américaine, qui constitue les deux tiers du PIB des États-Unis. La hausse est même de 7,4% par rapport à janvier 2020, un chiffre impressionnant alors que l’économie du pays était plus en forme que jamais avant d’être frappée de plein fouet par la pandémie en mars.


Un nouveau plan de relance 

Pour relancer la vente au détail, le Congrès américain a adopté fin décembre, après des mois de négociations, un nouveau plan d’aides de 900 milliards de dollars. Celui-ci a permis à des millions d’Américains de toucher un chèque de 600 dollars par personne début janvier. Un nouveau plan, de 1.900 milliards de dollars, a été présenté par Joe Biden et pourrait être adopté dans les prochaines semaines.

À quels secteurs ces « stimulus check » ont-il profité ? Les ventes des magasins d’appareils électroniques et d’équipements ménagers ont respectivement augmenté de 12% et de 14,7% par rapport à décembre. Concernant les librairies, magasins d’instruments de musiques, articles de sports et de loisirs, le rebond est plus mesuré, mais reste visible (+8%). Enfin, le commerce en ligne continue sur sa bonne lancée (+11%). Les ventes de janvier 2021 ont été supérieures de 28,7% à celles de janvier 2020.