Chaises musicales aux JO de Tokyo : Seiko Hashimoto chargée de l’organisation

Reportés à cause de la pandémie, les JO de Tokyo auront lieu du 23 juillet au 08 août 2021. SOURCE : Alex Smith. 23 mai 2020.

 

Seiko Hashimoto a été nommée présidente du comité d’organisation des JO de Tokyo jeudi 18 février. Elle succède à Yoshiro Mori, contraint de démissionner après le scandale sur ses propos sexistes.

 

C’était attendu, c’est désormais officiel. Seiko Hashimoto a été désignée jeudi 18 février présidente du comité d’organisation des JO de Tokyo 2020. Jusqu’à présent ministre japonaise des Jeux Olympiques, elle prend la suite de Yoshiro Mori, démissionnaire après le tollé provoqué par ses déclarations sexistes. L’ancien Premier ministre japonais avait déclaré début février que les femmes “prenaient beaucoup de temps” durant les réunions. 

“Je ne vais m’épargner aucun effort pour le succès des Jeux de Tokyo”, a annoncé Seiko Hashimoto juste après sa nomination. Âgée de 56 ans, elle partage une histoire particulière avec les Jeux. Cette ancienne patineuse de vitesse a participé à quatre JO d’hiver, décrochant une médaille de bronze aux Jeux d’Albertville (France) en 1992. Elle a également concouru à trois JO d’été en cyclisme sur piste.

À seulement cinq mois de l’ouverture des prochains Jeux olympiques, et alors que le Japon vient tout juste de lancer sa campagne de vaccination, Hashimoto est confrontée à une opinion publique japonaise majoritairement réfractaire. L’organisation d’un tel évènement en pleine crise sanitaire fait débat. Interrogée en septembre à ce sujet, l’ancienne athlète avait rétorqué en conférence de presse : “Je pense que nous devons les maintenir à tout prix”. Selon un sondage réalisé par l’agence de presse Kyodo, 80% des japonais sont favorables à un report ou une annulation des JO.