Espagne : après l’emprisonnement de Pablo Hasél, une nouvelle nuit de violences

Pablo Hasél est devenu un symbole de la liberté d'expression pour ses sympathisants - Crédit : NikoneCons via YouTube 

 

 

En Espagne, des affrontements violents ont éclaté entre manifestants et policiers lors de rassemblement en soutien au rappeur Pablo Hasél, condamné par la justice espagnole à neuf mois de prison pour une série de tweets insultants à l’encontre de la monarchie et de la police.

On n’avait pas vu de pareils affrontements dans les rues de Barcelone depuis les manifestations pour la libération des leaders indépendantistes responsables du vote d’autodétermination sur l’indépendance. Liberté pour Pablo”, clament les manifestants.  Érigé en symbole de la liberté d’expression en Espagne, Pablo Hasél est un rappeur catalan de 32 ans qui a récemment été condamné pour injure et calomnie à l’encontre de l’Etat et apologie du terrorisme. Ce mardi 16 février, l’artiste a été arrêté par les Mossos d’Esquadra, la police catalane, alors qu’il s’était barricadé dans l’université de Lérida aux côtés de ses soutiens.

Les faits qui lui sont reprochés ? Une série de tweets insultants dans laquelle il qualifie les policiers espagnols de mercenaire de merde” notamment. Ajoutant à propos de Juan Carlos Ier, l’ancien roi d’Espagne : Le roi a fait ce qui était mieux pour son compte en banque et a nettoyé le sabre de Franco, ce n’est pas un héros”. Pour ces mots, l’artiste a été condamné à neuf mois de prison.

Lire aussi : “Espagne : le rappeur Pablo Hasél a été arrêté”

Cinquante personnes arrêtées et une trentaine de blessés

Pour le soutenir et réclamer sa libération, des centaines de manifestants se sont réunis dans toute la Catalogne mais aussi à Madrid. Sur la Puerta del Sol, l’une des places les plus connues, les soutiens du chanteur ont envoyé des bouteilles sur les policiers antiémeutes qui les ont chargés. Les affrontements ont duré plusieurs heures. Dans la capitale catalane, des violences avaient déjà éclatées le mardi soir.

Au total, cinquante personnes ont été arrêtées et on dénombre une trentaine de blessés. Aujourd’hui, le chanteur est soutenu par près de 200 personnalités influentes du monde artistique espagnol parmi lesquels le cinéaste Pedro Almodóvar et l’acteur Javier Bardem.