Mondiaux de biathlon : les Français titrés sur le relais mixte simple

C'est la sixième médaille décrochée par le camp tricolore depuis le début de ces championnats du monde. Source : Wikimedia.

Les Français Julia Simon et Antonin Guigonnat se sont imposés jeudi sur l'épreuve du relais mixte simple aux championnats du monde de Biathlon à Pokljuka, en Slovénie.

Deuxième titre pour les Français à Pokljuka. Julia Simon et Antonin Guigonnat l’emportent sur le relais mixte simple, au championnat du monde de biathlon, en Slovénie. Les Français ont devancé les favoris norvégiens Johannes Boe et Tiril Eckhoff et les Suédois Sebastian Samuelsson et Hanna Oeberg. Ils succèdent à Emilien Jacquelin, titré en poursuite dimanche.

Avec seulement cinq fautes au tir, dans une épreuve peu pénalisante, les Français ont pris le meilleur après avoir longtemps lutté derrière les Italiens, finalement cinquièmes. Julia Simon remporte à 24 ans sa première médaille mondiale, et Antonin Guigonnat découvre l’or après sa deuxième place lors de la mass start d’Ostersund, en 2019.

“Je n’arrive pas à me projeter, à penser que c’est un titre mondial avec Julia”, a avoué Antonin Guigonnat après la course. Sa coéquipière, qui a doublé la double championne du monde Tiril Eckhoff dans le dernier tour, savoure elle aussi sa joie. “C’était une sacré course ! Quand je suis passé, j’ai vu que [la Norvégienne] accélérait, mais je savais que dans la descente, si j’étais devant, c’était fini pour elle”, se réjouit la Savoyarde. Elle termine finalement 2 secondes 8 centièmes devant Tiril Eckhoff.

Les Français en forme

Les tricolores réalisent de belles performances depuis le début de ces championnats du monde. La médaille de Simon et Guigonnat est la sixième récoltée par les Bleus. En plus du titre sur la poursuite, Emilien Jacquelin a décroché le bronze lors du sprint. Juste devant lui, Simon Desthieux décrochait l’argent. Anaïs Chevalier-Bouchet a quant à elle amassé deux médailles, une d’argent sur le sprint samedi, et le bronze le lendemain lors de la poursuite.

Les relais masculin et féminin se disputeront samedi et les Français ont à nouveau de belles chances de médaille. Le lendemain, ce sera au tour de l’épreuve de la mass start.