Open d’Australie : duel Osaka — Brady en finale

Naomi Osaka au service à l'Open d'Australie en 2020. SOURCE : Rob Keating. 20 janvier 2020.

 

Victorieuses de leurs demi-finales respectives jeudi 18 février au matin, la Japonaise Naomi Osaka et l'Américaine Jennifer Brady se retrouveront en finale pour tenter de remporter l'Open d'Australie, premier tournoi du Grand Chelem de la saison.

David contre Goliath. La finale de l’Open d’Australie dames opposera Naomi Osaka et Jennifer Brady. Une récente vainqueur face à une novice. Du haut de ses 23 ans, Osaka a déjà disputé quatre finales de Grand Chelem. Toutes remportées, dont une à Melbourne en 2019. Brady n’en a, elle, encore jamais disputée. Elle jouera sa première finale du Grand Chelem à 25 ans.

Devant plus de 7000 spectateurs, de retour dans les gradins après cinq jours de huis clos, les deux joueuses ont connu des demi-finales bien différentes. Lors de la première affiche de la journée, Naomi Osaka s’est imposée en deux sets face à Serena Williams (6–3, 6–4). Dans ce remake de la finale de l’US Open 2018, la n°3 mondiale n’a laissé aucune chance à la championne aux 23 titres du Grand Chelem. Impressionnante de maîtrise, elle s’est débarrassée de la vétérante américaine en 1h15 de jeu. Breakée d’entrée, la Japonaise n’a pas tremblé. Au contraire, elle a progressivement imposé son rythme à son adversaire, en frappant fort en revers. Osaka réalise une quinzaine presque parfaite : elle n’a perdu qu’un seul set depuis le début du tournoi.

L’autre demi-finale a livré un duel plus accroché. Jennifer Brady est venue à bout de Karolina Muchova en trois sets (6–4, 3–6, 6–4). Elle a eu besoin de cinq balles de match pour se défaire de la Tchèque. Plus solide dans le set décisif, elle s’est imposée en 1h57 de jeu, écartant trois balles de débreak dans l’ultime jeu. 

Pour sa première finale de Grand Chelem, la n°24 mondiale aura à coeur de renverser Naomi Osaka. Il y a cinq mois, les deux femmes se sont affrontées en demi-finale de l’US Open 2020. Au terme d’un duel serré, la Japonaise s’était imposée en trois sets (7–6, 3–6, 6–3), privant l’Américaine d’une finale à domicile.

Naomi Osaka, favorite de ce duel, a tenté de mettre la pression sur son opposante. “Je ne veux souhaiter à personne d’être nerveux, mais c’est possible que mon adversaire le soit”, a‑t-elle déclaré après sa victoire en demi. Mais Brady a déjà battu Osaka. Sur dur, les deux joueuses se sont affrontées à deux reprises. Remportant une victoire chacune. Samedi, il n’y aura qu’une vainqueur.