Pour endiguer les mutations de Covid-19, l’ONU réclame un plan mondial de vaccination

António Guterres a dénoncé une grande inégalité dans la distribution des vaccins dans le monde lors d’une visioconférence ministérielle du Conseil de sécurité. Image - SOURCE : Search Creative Commons - UNESCO Headquarters Paris

 

Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres a appelé ce mercredi les membres du G20 à mettre en place de toute urgence un plan mondial de vaccination pour éviter une nouvelle propagation de variants du virus.

Si on laisse le virus se propager comme une traînée de poudre dans les pays du Sud, il mutera encore et encorea mis en garde le chef de l’Organisation des Nations Unies. Lors d’un conseil de sécurité exceptionnellement consacré à la santé ce mercredi, António Guterres a demandé avec force un effort mondial coordonné pour vacciner la planète contre le Covid-19.

Le monde a urgemment besoin dun plan mondial de vaccination pour rassembler tous ceux qui ont la puissance, lexpertise scientifique et les capacités de production et financières requises”, a‑t-il affirmé. Le secrétaire général des Nations Unies a également rappelé l’obligation humanitaire de tous les pays du globe : Nous devons faire en sorte que tout le monde, partout, puisse être vacciné le plus rapidement possible pour n’oublier personne dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Le risque si rien n’est fait ? Avoir de nouveaux variants plus transmissibles et mortels qui pourraient prolonger considérablement la pandémie, permettant au virus de revenir pour ravager le Nord”, a‑t-il ajouté. L’Organisation mondiale de la santé a également prévenu mardi que le feu nest pas éteint” même plus d’un an après le début de la pandémie qui a fait plus de 2,4 millions de morts.

De fortes inégalités vaccinales entre les pays

Lors du conseil de sécurité, le chef de l’ONU a également pointé du doigt des accès inégaux et injustes en matière de vaccination dans le monde.Dix pays seulement ont administré 75% de tous les vaccins Covid-19. Pendant ce temps, plus de 130 pays nont pas reçu une seule dose, a‑t-il déploré.

L’ONU a appelé les pays leaders de la vaccination à se mettre en commun pour apporter au plus vite des experts scientifiques et leurs moyens de production aux pays dépourvus de vaccins et de finances suffisantes. Parmi les 15 membres du Conseil de sécurité figurent les plus gros producteurs de vaccins: États-Unis, Russie, Chine, Royaume-Uni et Inde. Pour António Guterres, le sommet du G7, prévu vendredi, peut créer l’impulsion indispensable pour mobiliser les ressources financières nécessaires.