TF1 débarque sur Twitch, mais pourquoi ?

Crédits : Dr St Claire de Pixabay.

 

 

Pourquoi une chaîne traditionnelle comme TF1 se lance-elle sur Twitch ? Qu'a-t-elle a y gagner ? Va-t-elle y arriver ? Nous avons posé ces questions à Marine Doux, experte des médias et des réseaux sociaux.

 

Après France Télé et Le Figaro, TF1 lance à son tour son émission sur Twitch en mars 2021. Marine Doux, co-fondatrice de Médianes et incubatrice de médias, décrypte pour nous les enjeux derrière cette adaptation des médias traditionnels aux nouvelles plateformes vidéos telles que TikTok, Twitch ou Snapchat.

Pourquoi les grandes chaînes s’intéressent aux plateformes comme Twitch ou TikTok ? 

Marine Doux : Les médias traditionnels comme TF1 ou France Télé ont trois intérêts à s’installer sur ces nouvelles plateformes : acquérir une audience plus jeune sur de nouveaux territoires, tester des formats différents et recruter les potentiels futurs abonnés. Twitch, c’est pour semer une petite graine, instaurer une présence éditoriale et apporter de la notoriété aux médias. C’est un pari sur le long terme. Le Monde est arrivé sur Snapchat en 2016, pour donner une bonne image, montrer que le journal sait s’adapter. Le système d’abonnements, comme sur Twitch, peut être une nouvelle source de revenus monétaires pour les médias traditionnels. Jean Massiet, le fondateur d’Accropolis, vit de ses émissions grâce à sa communauté de twitcheurs, suffisamment développée pour lui offrir des partenariats avec Public Sénat, entre autres.  

À LIRE AUSSI » L’essor fulgurant de Twitch en 2020

Pourquoi les médias doivent-ils s’adapter à ces plateformes populaires ?  

La pandémie a changé les habitudes des consommateurs et donc les formats consommés. Avant, les trajets du matin et du soir rythmaient les médias. Mais ceux-ci doivent aujourd’hui s’ouvrir à d’autres usages car les consommateurs vont être plus à même de regarder un contenu en live sur Twitch, plutôt que d’écouter la matinale de France Inter. Les plateformes ont travaillé leur expérience avec ce un côté engouffrant qui pousse à regarder toujours plus de vidéos. Ces médiums donnent aussi l’impression d’être avec la personne, de discuter avec elle en pouvant faire d’autres choses à côté. Le format interactif offre la possibilité de poser des questions, ce qui plaît aux visiteurs et qu’on ne retrouve pas sur le JT ou dans une matinale radio. Mais l’offre des plateformes n’est pas complète, les choix éditoriaux et les recommandations ne sont pas toujours satisfaisants car ils sont produits par des algorithmes. 

Les médias traditionnels vont-ils réussir leur adaptation ? 

Les médias traditionnels ont tendance à avoir une attitude méprisante car ce sont de grands médias avec de larges audiences. Ils vont vouloir imposer leurs codes et leur façon de faire. Parfois, ça provoque des tollés. Leur plus grand enjeu est d’arriver avec humilité sur les plateformes. Samuel Etienne a réussi à trouver sa place sur Twitch parce qu’il a passé du temps avec des streamers pour essayer de comprendre les codes et les usages de la plateforme. TF1 a tout intérêt à s’implanter sur Twitch car ils ont beaucoup de formats à développer mais ils doivent assumer le côté très incarné de ce service de streaming. Leur légitimité se jouera sur la communauté qu’ils réussiront à créer.