Confinement à Nice : le maire annonce la fermeture de la Promenade des Anglais et des plages

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a annoncé la fermeture de plusieurs lieux publics dont la Promenade des Anglais pendant les deux week-ends de confinement qui commencent ce vendredi soir.

“Eviter des rassemblements trop massifs avec un week-end qui s’annonce estival”. C’est l’objectif du maire de Nice Christian Estrosi (LR) en fermant “la Promenade des Anglais, le sentier du littoral et les plages” à partir de ce vendredi, 18h et jusqu’à lundi 6h. La nouvelle mesure vient en complément de la décision du gouvernement de confiner le département des Alpes-Maritimes les deux prochains weekends.

Lors d’une prise de parole sur Facebook, le maire a informé les Niçois de la fermeture des lieux suivants : le trottoir sud de la Promenade des Anglais, le quai des Etats-Unis, le boulevard Franck Pilatte, le sentier du Littoral et les plages. “Je suis persuadé que la lutte contre l’épidémie passe aussi par des décisions locales efficaces”, s’est-il justifié.

L’édile a rappelé la situation sanitaire dramatique dans le département, la qualifiant de “sans précédent”. “Les postes Covid occupent 140% des places initiales, ce qui conduit à des déprogrammations d’interventions pourtant urgentes et à des transferts de patients,” a‑t-il déclaré. Le variant britannique représente actuellement 100% des tests réalisés, a‑t-il encore affirmé.

Les quatre marchés de la ville qui proposent des produits non-essentiels seront également fermés, mais les marchés alimentaires seront maintenus, “organisés avec des filtrages et des jauges.” Les déplacements liés à l’activité physique individuelle et la promenade d’animaux de compagnie sont limités à une heure, dans un rayon de 5 kilomètres autour du domicile.

Pour protester contre ces décisions et pour dénoncer la “dictature sanitaire”, une foule de 300 à 400 personnes s’est massée en début d’après-midi ce vendredi sur la place du palais de justice de Nice. À l’initiative du rassemblement, le président du mouvement des Patriotes Florian Philippot a présenté la manifestation comme “une résistance face à la folie”.