Covid-19 : le variant britannique domine en Belgique

Le variant britannique du Covid-19 représente 53% des contaminations en Belgique, et les infections repartent à la hausse. Une progression qui intervient alors que les Belges vivent avec des restrictions importantes depuis près de quatre mois.

Une nouvelle flambée. Les autorités sanitaires belges ont annoncé ce vendredi que le variant britannique du Covid-19, plus contagieux, représente désormais la majorité des cas. En même temps, le pays est confronté à une augmentation des cas détectés avec près de 2.300 infections par jour.

“La semaine dernière, on estime que 53% des contaminations ont été causées par le variant britannique, contre 38% la semaine précédente”, a déclaré lors d’une conférence de presse le porte-parole des autorités belges, le virologue Steven Van Gucht, selon l’AFP.

Ce vendredi, la Belgique enregistre un bond de 24% des infections par rapport à la semaine précédente. Des niveaux que le pays n’avait plus connu depuis un mois environ selon le virologue, toujours cité par l’AFP.

À lire aussi : En Israël, le passeport vaccinal permet un retour à la vie d’avant

La lassitude gagne la population belge

Les Belges vivent avec des restrictions importantes depuis près de quatre mois. Bars, restaurants et salles de spectacle sont fermés et l’enseignement se fait à distance pour les étudiants. Mais les appels à assouplir les règles se multiplient, et la classe politique craint une lassitude de la population.

C’est sans doute pour cela que le Premier ministre Alexander De Croo a voulu donner une ligne d’horizon aux Belges cette semaine, malgré l’augmentation de la circulation du variant britannique : «En avril et en mai, si on tient bien en mars, on va pouvoir déconfiner », a‑t-il assuré.

À lire aussi : L’Europe ouvre la voie au vaccin Johnson &Johnson