L’Europe ouvre la voie au vaccin Johnson &Johnson

L’Union européenne devrait se prononcer en faveur de la commercialisation du vaccin américain Johnson & Johnson début mars.

Une recommandation en faveur du vaccin américain Johnson & Johnson est attendue le 11 mars de la part de l’Agence européenne du médicament (EMA), selon une information Reuters recueillie auprès d’un officiel de l’Union Européenne. Il deviendrait ainsi le quatrième vaccin à pouvoir bénéficier d’une autorisation de commercialisation dans l’Union européenne, après celui de Moderna, AstraZeneca et de Pfizer/BioNTech. 

» À LIRE AUSSI : Covid-19 : comment Israël est devenu un laboratoire de l’efficacité du vaccin

Comme le vaccin d’AstraZeneca, le vaccin de Johnson & Johnson est basé sur un système d’adénovirus, et non à ARN messager comme c’est le cas pour Pfizer/BioNTech et Moderna. Une technologie connue depuis plusieurs années, notamment utilisée contre la maladie Ebola. Selon le laboratoire, le vaccin présente une efficacité de 66% « pour prévenir les formes sévères à modérées », un mois après la vaccination, mais monte à 85% «contre les hospitalisations et les décès liés au Covid-19 ».

Des livraisons de doses seraient alors attendues début avril. Le contrat provisoire de l’UE avec le laboratoire Johnson & Johnson prévoit l’acquisition de suffisamment de doses pour vacciner une population de 200 millions de personnes, avec possibilité de renouveler la commande. Avantage certain du produit Johnson & Johnson, un taux d’efficacité inédit avec une seule dose.