Couvre-feu: “encore 4 à 6 semaines”, assure Emmanuel Macron

Lors d'une visite, le chef de l'État a voulu rassurer des jeunes inquiets de la durée du couvre-feu.

Il n’était pas attendu sur le sujet, mais sa déclaration ne cesse de tourner sur les réseaux sociaux depuis ce matin. En visite à Stains (Seine-Saint-Denis) dans un centre de formation aux métiers industriels pour y rencontrer des jeunes, Emmanuel Macron s’est exprimé sur la durée du couvre-feu. En réponse à un des jeunes qui lui demandait s’il pouvait décaler le couvre-feu d’une heure, à 19 heures, le président a répondu: “Il faut tenir encore quelques semaines… quatre à six semaines”.

Un ersatz de calendrier qui n’a rien d’un engagement gravé dans le marbre. L’exécutif mise sur l’accélération de la campagne de vaccination pour faire redescendre la pression hospitalière et le nombre de contaminations, mais s’est toujours laissé la possibilité de moduler en fonction de la situation sanitaire. “La stratégie ne change pas. On continue de prendre les mesures nécessaires avec, toujours, du cas par cas”, a confirmé l’Élysée à nos confrères du Parisien.

Des indicateurs dans le rouge

“Ça fait longtemps que ça dure”, a reconnu un peu plus tard Emmanuel Macron en visite dans un centre de vaccination, “c’est que ressentent beaucoup de Français”. Il y a quelques semaines, le président avait annoncé qu’un retour à la normal était “impossible” avant septembre. Depuis, le gouvernement planche sur la mise en place d’un “pass sanitaire” pour desserrer les mesures de restrictions dans certains lieux de vie, où pourraient s’inscrire les personnes vaccinées ou pouvant justifier d’un test négatif.

Une perspective encore lointaine, les indicateurs épidémiologiques étant repartis à la hausse. Le nombre de cas détectés de Covid-19 (21 300 cas par jour en moyenne) continue de croître à un rythme soutenu (+12% en une semaine) d’après les derniers chiffres rendus publics par Santé Publique France. Une vingtaine de départements a été placé en “vigilance renforcée” en fin de semaine, relançant des débats sur les mesures à prendre pour enrayer la diffusion du virus. Alors que la mairie de Paris a envisagé un retour du confinement pour trois semaines dans la capitale, plusieurs élus et scientifiques proposent de durcir les mesures et d’adopter une stratégie dite de “zéro Covid”, comme en Australie ou en Nouvelle-Zélande, visant à éliminer le SARS-CoV‑2.