Facebook lance son fil d’actualité en Allemagne

Disponible en mai 2021, Facebook News émerge au coeur d'un climat de tensions entre Facebook et certains gouvernements, qui souhaitent que le groupe rémunère les médias dont il diffuse les contenus.

Le géant américain a annoncé lundi le lancement de sa plateforme d’actualité en Allemagne, nommé Facebook News. Disponible à partir de mai 2021, le fil d’actualité partagera les articles d’une centaine de médias allemands, dont les célèbres Der Spiegel et Frankfurter Allgemeine Zeitung, en contrepartie d’une rémunération.

Un service déjà en place aux Etats-Unis et au Royaume-Uni

Le service a déjà été lancé aux Etats-Unis fin 2019, puis au Royaume-Uni en janvier, et est composé d’articles d’éditeurs de presse. “Facebook News, un lieu dédié au contenu journaliste, va débuter en mai 2021 en Allemagne”, a annoncé le groupe dans un communiqué, afin d’afficher sa volonté de promouvoir le journalisme dans un contexte de désinformation. La semaine dernière, le géant du web promettait déjà d’investir des milliards de dollars dans l’industrie des médias, afin de montrer l’importance qu’accordait le groupe au “journalisme de qualité (…) crucial au fonctionnement de nos sociétés  en informant et en valorisant les citoyens et en tenant responsables les puissants » écrivait mercredi dans un article de blog Nick Clegg, le responsable des affaires publiques du géant des réseaux sociaux.

Tensions entre Facebook et certains gouvernement

Le groupe Axel Springer, éditeur du tabloïd le plus lu en Allemagne, Bild, a lui refusé de collaborer avec la plateforme. “Il est problématique qu’une plateforme essaye de devenir elle-même un média d’information et de soutirer à certains éditeurs des rémunérations trop faibles”, a déclaré à l’AFP un porte-parole du groupe. Cette critique fait écho au climat de tension entre Facebook et certains gouvernements, qui souhaitent, en pleine crise des revenus publicitaires, contraindre le groupe à payer les contenus médiatiques qu’ils diffusent sur leurs plateformes. En 2019, l’Union Européenne a adopté la directive des “droits voisins”, imposant aux groupes numériques diffusant des articles de passer des accords avec les médias. Pour le moment, le groupe Facebook n’a lui signé aucun texte avec des médias, se contentant de mettre en avant ses initiatives en faveur du journalisme.