Tarifs du gaz, prix des cigarettes, tickets-restaurants … Ce qui change au 1er mars

Tour d'horizon des nouvelles mesures qui entrent en vigueur en ce début du mois de mars.

À chaque début de mois, son lot de nouveautés. En ce 1er mars, plusieurs mesures entrent en vigueur, d’autres sont prolongées. Voici ce qu’il faut retenir.

  • Prolongation des tickets-restaurants 2020. En raison de la crise sanitaire et de la fermeture des restaurants depuis plusieurs mois, leur validité a été prolongée jusqu’au 31 août 2021, après avoir été étendue jusqu’à la fin du mois de février. Avec une utilisation plafonnée à 38 euros par jour, les titres sont valables dans les restaurants et dans la grande distribution. Cette mesure a été prise par décret afin de “redonner 700 millions d’euros de pouvoir d’achat aux restaurateurs”, a indiqué le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire.

 

  • Augmentation du prix du tabac. Si la dernière hausse notable a eu lieu en novembre dernier, plusieurs marques enregistrent ce mois-ci une augmentation de 10 centimes, comme les Austin ou les Elixyr Red. Une exception, toutefois : les Gauloises Blondes passent de 10 euros à 9,90 euros. Depuis son arrivée au pouvoir, Emmanuel Macron a fait de l’augmentation du prix des cigarettes l’une de ses mesures phares, souhaitant leur faire atteindre le seuil symbolique des dix euros le paquet de vingts unités. L’objectif affiché : faire reculer le tabagisme dans l’Hexagone, qui chaque année est responsable de la mort de 75 000 personnes.

 

  • L’indemnisation du chômage partiel prorogée. Alors qu’elles devaient être modifiées pour le mois de mars, les conditions d’indemnisation du chômage partiel restent les mêmes, au moins jusqu’à la fin du mois, annonçait mardi la ministre du Travail, Elisabeth Borne. Le reste à charge pour les entreprises devrait augmenter le mois prochain, qui est actuellement de 0% pour les entreprises les plus durement frappées par la crise (secteur du tourisme, de la culture, ou encore de l’hôtellerie-restauration). Pour les autres entreprises, le dispositif reste le même : une indemnisation à hauteur de 70 % du salaire brut (84% net) avec un reste à charge de 15% pour les établissements.

 

  • 30 000 offres de stages mis en ligne pour les jeunes. Lancée l’été dernier pour que les moins de 26 ans puissent accéder au marché du travail, la plateforme 1jeune1solution a mis en ligne 30 000 nouveaux postes, accessibles en télétravail, avec des dates décalées, et avec la possibilité d’avoir suivie des études dans une branche voisine de celle du stage, a annoncé le gouvernement.

 

  • Les tarifs du gaz en hausse. Les tarifs réglementés du gaz naturel vont augmenter de 5,7% en moyenne au 1er mars. On prévoit une augmentation de 1,5% pour les foyers qui utilisent le gaz pour la cuisson, 3,4% pour ceux qui l’utilisent pour la cuisson et l’eau chaude, et de 5,9% pour les foyers qui se chauffent au gaz. Cette hausse s’explique par une augmentation “des prix sur le marchés”, “soutenus cet hiver par une forme demande mondiale (…) en raison de la vague de froid sur le continent asiatique”, selon les régulateurs.

 

  • Nouvelles étiquette-énergie. Pour se mettre à niveau avec l’Union Européenne, l’étiquette-énergie change pour certains produits d’électroménager. Les réfrigérateurs, congélateurs et appareils de stockage de vin, les lave-vaisselle, les lave-linge et lave-linge séchants ainsi que les téléviseurs et écrans sont concernés. Les notes de A à G remplaceront les actuelles étiquettes, allant de A+++ à D.