Covid-19 : “Il faut continuer à tenir […] au moins jusqu’au mois d’avril”, prévient Gabriel Attal

Sans pouvoir avancer de vrai calendrier, le porte-parole du gouvernement a demandé aux Français de tenir encore au moins jusqu'au mois d'avril, confirmant ainsi les propos du Président.

De la patience, des efforts, encore et encore. “Il faut attendre encore 4 à 6 semaines”, promettait dimanche Emmanuel Macron. La pandémie, ses masques et sa vie sociale au ralenti, bientôt derrière nous ? Interrogé mardi 2 mars, sur CNEWS, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal a appelé à “patienter”, “à tenir encore” avant une possible sortie de la crise au mois d’avril avec la multiplication du nombre de doses de vaccins administrées. 

Gabriel Attal : «S’il devait y avoir une hausse exponentielle de l’épidémie évidemment qu’on devra prendre les mesures nécessaires. Là tous nos efforts sont concentrés pour essayer d’éviter cette décision» dans #LaMatinale pic.twitter.com/ImV8iyXzRZ

— CNEWS (@CNEWS) March 2, 2021

Il pointe du doigt une tension hospitalière encore importante” et n’exclut pas de “prendre des mesures nécessaires […] même impopulaires” en réponse notamment à Anne Hidalgo qui refuse de confiner la capitale. “C’est le virus qui est humain plus que les mesures que nous prenons, s’est-il insurgé. S’il devait y avoir une hausse exponentielle de l’épidémie évidemment qu’on devra prendre les mesures nécessaires pour sauver la santé des Français et l’hôpital public. Là, tous nos efforts sont concentrés pour essayer d’éviter cette décision”.

» LIRE AUSSI : Coronavirus : avec plus de 3500 patients, les services de réanimation sous tension

Enfin, pour répondre au secteur culturel qui s’impatiente face à l’absence de calendrier, Gabriel Attal a tenté de rassurer en donnant un cap d’ici fin mars, début avril, après une accélération massive de la campagne vaccinale.