Nucléaire : L’Europe et Paris condamnent l’Iran 

L’Iran est sous le feu des critiques après avoir suspendu certaines inspections de contrôle de son programme nucléaire.

Les Européens vont présenter une résolution à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), qui condamne la décision de l’Iran de suspendre certaines opérations de contrôle sur l’enrichissement  nucléaire, a annoncé mardi 2 mars Jean-Yves Le Drian devant la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

Le ministre des Affaires étrangères a confirmé une information de l’AFP selon laquelle l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne vont soumettre vendredi au vote du Conseil des gouverneurs un texte appelant l’Iran à “reprendre immédiatement” l’ensemble du programme d’inspections prévu par l’accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015.

Le porte-parole du gouvernement iranien, Ali Rabii, a prévenu que l’adoption d’une telle résolution risquait de rendre vains leurs efforts, à un moment où Téhéran et la communauté internationale cherchent à sauver l’accord de Viennes. Ali Rabii a également réaffirmé l’attachement de l’exécutif iranien à une solution concertée.

Emmanuel Macron a demandé mardi au président iranien Hassan Rohani qu’il fasse rapidement preuve “des gestes clairs”, pour “revenir au respect de ses obligations” sur le nucléaire et coopérer pleinement avec l’AIEA. Selon l’AFP, le président français a également exprimé à son homologue iranien “sa profonde préoccupation” au cours d’un entretien téléphonique mardi, concernant des décisions prises par l’Iran “en violation de l’accord de Vienne”. 

LIRE AUSSI Nucléaire iranien : quatre questions sur un accord dans l’impasse