Sous le feu du Covid-19, Dunkerque évacue des patients vers la Normandie

Alors qu'une vingtaine de départements craignent un nouveau serrage de vis pour le week-end du 6 mars, les transferts inter-régionaux ont repris pour la première fois depuis le mois de décembre.

Après le confinement du weekend dernier, le transferts de patients : signe que la situation s’aggrave à Dunkerque. L’hôpital de la ville du département du Nord a effectué mardi 2 mars “les premiers transferts de patients réanimatoires en dehors de la région”, a indiqué l’Agence régionale de santé dans un communiqué. L’ARS a précisé que “d’autres transferts inter-régionaux pourraient intervenir dans les prochains jours”. Deux patients ont été évacués par hélicoptère vers l’hôpital du Havre en Normandie.

» LIRE AUSSI : L’hôpital de Dunkerque en première ligne face au variant anglais

La communauté urbaine de Dunkerque fait face à une incidence élevée de 1039 cas pour 100.000 habitants, contre 910 vendredi dernier, selon l’ARS. Ces transferts inter-régionaux “interviennent alors que les services […] de la région ne sont pas à l’heure actuelle totalement saturés, afin d’anticiper toutes difficultés à venir” et avec “l’accord des familles”.

L’ARS a enfin précisé que 100 lits de réanimation supplémentaires devraient être ouverts d’ici à la fin de la semaine pour porter le nombre de lits de réanimation à 800 dans la région “contre 460 hors contexte de crise sanitaire”, ce qui supposera “la déprogrammation d’interventions” chirurgicales.