Covid : la Guadeloupe instaure un couvre-feu

Le préfet de l'île a annoncé la mise en place de la mesure dès dimanche 7 mars. Elle s'appliquera de 22 heures à 6 heures du matin.

La mesure entrera en vigueur ce dimanche 7 mars. À cette date, la Guadeloupe instaurera un couvre-feu pour endiguer la propagation du variant britannique du coronavirus a annoncé Alexandre Rochatte, le préfet de ce département d’outre-mer, mardi 2 mars. Il sera effectif de 22 heures à 6 heures du matin.

“J’ai demandé l’autorisation au gouvernement des mesures de couvre-feu, qui me seront octroyées dans la semaine, a‑t-il déclaré en conférence de presse mardi 2 mars. Les mesures de couvre-feu ne sont pas des mesures évidentes à prendre, mais […] elles fonctionnent. Il faut éviter la saturation du système hospitalier afin de ne pas nous retrouver comme au mois de septembre dernier.”

L’état sanitaire de l’archipel inquiète aussi l’agence régionale de santé (ARS) de la Guadeloupe. “La situation est plutôt à l’aggravation puisque nous avons un doublement quasiment des cas et des taux d’incidence”, a indiqué Valérie Denux, la directrice générale de l’ARS lors du point de situation, mardi à Basse-Terre. Avant de préciser : “L’augmentation de l’épidémie est beaucoup plus importante que lors de la deuxième vague probablement à cause de ce variant anglais.”

Huit clos sportif

Avec 102 cas confirmés de variant britannique au 28 février, contre 44 la semaine précédente, la part de ce dernier augmente nettement.“Environ 20% des cas confirmés sont liés à un variant”, a souligné Alexandre Rochatte, qui prévient que si le couvre-feu décidé “ne suffisait pas, nous serions obligés de revoir les horaires”. Et rappelant les habitants de cette île des Caraïbes à plus de responsabilités alors que plusieurs centaines de personnes, bravant les mesures sanitaires, s’étaient réunies pour le carnaval en février dernier.

“Les compétitions sportives auront lieu à huis clos”, a indiqué Alexandre Rochatte. Il n’y aura plus de possibilité de sport dans les salles fermées et dans les salles fitness.” Les activités pour les compétitions, la pratique de haut niveau, les activités extrascolaires, périscolaires et universitaires ne seront pas soumises au couvre-feu. Les personnes munies d’une prescription médicale non plus.

“Les salles de jeux et salles d’exposition seront fermées à compter de la même date”, a aussi précisé la préfecture dans un communiqué.