Danone : des fonds d’investissements réclament le départ d’Emmanuel Faber

Les pressions s'intensifient de la part de fonds d'investissements qui demandent le départ d'Emmanuel Faber à la tête de la présidence du groupe agro-alimentaire Danone.

Les fonds d’investissement qui demandent depuis plusieurs semaines le départ d’Emmanuel Faber, le PDG de Danone, déplorent que le conseil d’administration ait décidé lundi 1er mars de le maintenir à la présidence, dans des courriers consultés mercredi par l’AFP.

“Nous incitons vivement le conseil à revoir sa position”, écrit le fonds américain Artisan Partners, troisième actionnaire de Danone avec environ 3% du capital, qui appelle à nommer “immédiatement” un président du conseil d’administration “vraiment indépendant” à la place d’Emmanuel Faber.

Lundi soir, le conseil d’administration du géant agroalimentaire français a annoncé qu’Emmanuel Faber ne cumulerait plus toutes les casquettes à la tête du groupe : il gardera la présidence du conseil, mais il doit être remplacé à la direction générale.

Campagne pour un départ pur et simple d’Emmanuel Faber

Les fonds Bluebell Capital Partners et Artisan Partners voulaient plus que la dissociation des fonctions de président et directeur général : ils font campagne pour le départ pur et simple d’Emmanuel Faber.

Les annonces de lundi sont des “avancées positives”, commente Artisan Partners dans sa lettre au conseil. “Malheureusement, cependant”, enchaîne le fonds américain, les bénéfices attendus “seront compromis par le maintien de M. Faber comme président”.

Dans un courrier séparé, le fonds activiste Bluebell Capital Partners — qui pèse nettement moins au capital — estime aussi que le maintien de M. Faber à la présidence va “sérieusement entraver la capacité du conseil à attirer le bon talent”.

Les deux fonds suggèrent que l’ex-patron du fabricant de matériel électrique Legrand, Gilles Schnepp, soit nommé président du conseil d’administration. Celui vient d’être nommé vice-président du conseil.