Points de deal: Gérald Darmanin lance ses plateformes de signalement

Dans son dernier point presse, le ministre de l'Intérieur est revenu sur les opérations de démantèlement des points de vente de drogue.

Le ministre de l’Intérieur l’avait promis à la mi-décembre. Depuis mercredi matin, deux plateformes sont ouvertes pour dénoncer les points de deal près de chez soi auprès de la police ou de la gendarmerie selon les zones.

Le ministre de l’Intérieur insiste sur sa volonté de “harceler” ces points névralgiques du trafic de drogue depuis plusieurs semaines. En décembre dernier, les services du ministère avaient cartographié à sa demande 3.952 points de deal sur l’ensemble du territoire.

 

Avec plus de 34 points de vente par 100.000 habitants, la Guadeloupe est le département où la densité du trafic de drogue est la plus importante de France, selon ses chiffres.

98 opérations dans les Bouches-du-Rhône

Lors d’une conférence de presse mercredi, Gérald Darmanin a expliqué que, depuis janvier, 301 points de deal auraient été démantelés en France par la police ou la gendarmerie. “98 opérations ont été menées dans le seul département des Bouches-du-Rhône”, a‑t-il précisé.
Le ministre a par ailleurs cité le chiffre de 44.124 infractions relevées entre le 1er septembre dernier et le 28 février 2021 (dont 3.978 dans les Bouches-du-Rhône et 3.744 pour la Seine-Saint-Denis).