SFR prêt à se séparer de 1.700 salariés

Le géant du télécom français, SFR, annonce qu'il se séparera de 11% de ses effectifs courant 2021.

Les plans sociaux s’enchaînent chez Altice. Après BFM TV, RMC, et leurs déclinaisons du pôle média, c’est au tour d’un des géants des télécoms français, SFR, de voir une partie de ses effectifs remerciée par la multinationale de Patrick Drahi. Selon les informations du journal Le Monde, l’opérateur téléphonique pourrait se séparer de 1.700 salariés afin de mettre en œuvre un plan massif d’économies. En 2016, le groupe avait déjà annoncé la suppression de 5.000 emplois.

L’annonce a été faite, mercredi 3 mars, alors que se tenait un comité social d’entreprise (CSE) lors duquel la direction de l’opérateur devait présenter son plan “d’orientations stratégiques” pour les deux années à venir.

Des départs sur la base du volontariat

Selon des chiffres provisoires obtenus par le quotidien du soir, les boutiques, qui emploient 2.500 personnes, et dont la direction déplore une “baisse de fréquentation”, pourraient voir leurs effectifs réduits de 400 salariés. Les 1.300 autres suppressions de postes devraient concerner les autres activités de SFR et se faire sur la base du volontariat, selon une source syndicale au Monde. Toujours selon une source syndicale, la partie “opérateur” compte 7.300 CDI, et les centres d’appels 2.500 personnes.

Armando Pereira, directeur des opérations d’Altice, et fidèle allié de Patrick Drahi – son fondateur – depuis trois décennies, est responsable de la réduction des coûts au sein de la multinationale. En décembre 2020, lors d’un échange avec les salariés, en répondant à une question sur l’éventualité d’un plan social, il avait laissé planer le doute sur un plan social à venir : “Aujourd’hui, on réfléchit à des choses, oui. Il faut regarder le problème économique qu’il peut nous arriver, dans les mois à venir, on ne sait pas. Il se peut que l’on soit obligé de se réorganiser par rapport à ça”, avait-il dit, ce qui n’avait pas manqué d’alerter les syndicats.