Jean Castex annonce les mesures du plan de relance de la montagne

Ce jeudi 27 mai, le Premier ministre Jean Castex a présenté le plan « Avenir Montagnes » devant une assemblée d’élus et d’acteurs locaux à Bourg-Saint-Maurice en Savoie. Ce plan très attendu affiche l’ambition de relancer l’investissement en montagne.

Le Premier ministre a annoncé jeudi matin les mesures du plan « Avenir Montagnes » du Gouvernement. Jean Castex a fait son annonce depuis Bourg-Saint-Maurice en présence d’élus et d’acteurs économiques locaux. Il a rappelé l’importance de la montagne, qui représente un quart du territoire français et affiché l’ambition de « relancer l’investissement en montagne » en mettant en avant une volonté de « contractualiser » avec les collectivités territoriales.

Le plan « Avenir Montagnes » entend lutter contre la multiplication des appartements en station inhabités même durant la haute saison. Un phénomène que l’on appelle « lits froids » et qui serait à la racine des problèmes économiques et écologiques de la montagne. En effet, face au manque de lits disponibles, les stations auraient tendance à construire de nouveaux bâtiments pour maintenir leurs stocks de places disponibles pour les touristes ne possédant pas de logement à la montagne.

Autre objectif du plan « Avenir Montagnes » : accélérer la transition écologique tout en diversifiant l’offre touristique. Pour ce faire, les fonds débloqués par le gouvernement, auxquels devraient participer les collectivités territoriales, devraient permettre de rénover plus de 1 000 kilomètres de sentiers pédestres et d’aménager ce que l’on appelle des “ascenseurs valléens”. Il s’agit de moyens de transports par câbles qui permettent de relier les fonds de vallées aux stations pour désengorger le trafic sur les routes de montagne et, par extension, améliorer l’empreinte écologique des sports d’hiver.

Diversifier l’offre touristique répond à une nécessité liée au réchauffement climatique. Les scientifiques estiment en effet qu’à la fin du XXIème siècle, il n’y aura plus de neige sur la plupart des montagnes françaises, ce qui rend l’avenir du ski incertain.

Légende photo : Décembre 2020 ©PierreDeroudilhe