Police/Justice : une table ronde pour recoller les morceaux

Près d’une semaine après la manifestation des forces de l’ordre à Paris, une table ronde réunissant les représentants de la police et le Garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti s’est tenue ce jeudi matin, place Beauvau.

Les relations — parfois houleuses — entre forces de l’ordre et autorité judiciaire se sont retrouvées au cœur de la table ronde rassemblant, ce jeudi matin, le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et les syndicats de police. L’occasion pour le ministre de la Justice de revenir sur la manifestation des syndicats de policiers du mercredi 19 mai, à Paris.

Il a notamment condamné avec fermeté la mise en scène représentant des corps de policiers tués en service balayés avec indifférence par la justice. Après avoir qualifié cette scène « d’indigne », Éric Dupond-Moretti a tenu à rappeler avec détermination que « la force sans la justice, c’est la tyrannie ».

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui avait lui-même participé au rassemblement des forces de l’ordre, a rappelé lors de la table ronde que « la police et la justice fonctionnent ensemble ». Des propos qui répondent aux critiques du secrétaire du syndicat Alliance Police Nationale Fabien Vanhemelryck, qui avait dénoncé avec provocation lors de la manifestation: « le problème de la police, c’est la justice ».

Il s’agit de la quatrième table ronde depuis l’annonce du lancement du « Beauvau de la sécurité » par le président Emmanuel Macron le 8 décembre 2020.

 

Image par Edward Lich/Pixabay