Accusation d’agression sexuelle derrière la rupture de contrat entre Nike et Neymar

L’équipementier sportif a révélé la nuit dernière la raison de la fin de son partenariat avec Neymar en août 2020. En cause, le refus du footballeur de coopérer dans une enquête portant sur des allégations d’agression sexuelle.

Dans un communiqué diffusé dans la nuit de jeudi à vendredi, Nike est revenu sur la fin de son partenariat de sponsoring avec le footballeur Neymar. La star brésilienne aurait refusé de coopérer dans une enquête interne portant sur « des allégations crédibles d’actes répréhensibles », a déclaré l’équipementier.

Ces investigations menées par Nike, visaient à faire la lumière sur l’accusation d’agression sexuelle formulée en 2018 à l’encontre de la star du PSG par une employée de la marque. Selon le Wall Street Journal, l’employée qui souhaite garde l’anonymat, aurait été agressée en 2016 par Neymar alors qu’elle se trouvait dans une chambre d’hôtel à New York.

« Attaques sans fondement » 

« L’enquête n’a pas été concluante », a cependant rapporté Nike dans son communiqué. Pas de mise en cause formelle de la part de la marque, qui explique manquer de faits tangibles pour se prononcer sur l’affaire.

La porte-parole de Neymar a qualifié ces allégations « d’attaques sans fondement » et a assuré que la marque et le joueur s’étaient séparés pour des raisons commerciales. C’est la seconde fois que le footballeur est accusé d’agression sexuelle. En 2019, une brésilienne avait affirmé que le joueur l’avait violée dans un hôtel parisien, avant de se rétracter.

Photo de couverture : Aucune raison n’avait été avancée par Nike en 2020 lors de la rupture de son contrat avec le joueur Neymar. 23/05/21. ©AP