Total devient « TotalEnergies », Pouyanné est reconduit à la tête du groupe

Les actionnaires du groupe Total ont tenu leur Assemblée générale annuelle ce vendredi. Ils ont largement approuvé la nouvelle stratégie climat proposée par la direction et le changement de nom destiné à la refléter. Patrick Pouyanné a par ailleurs été reconduit à la tête du groupe pour 3 ans.

Le PDG de Total, Patrick Pouyanné, a annoncé, à l’issue de l’Assemblée générale annuelle des actionnaires du groupe, ce vendredi, que la stratégie climat de la direction avait été largement approuvée, à 91,88%.

Parmi les changements : le groupe adopte un nouveau nom, « TotalEnergies », au pluriel donc, comme pour signifier la volonté du groupe d’apparaître comme un acteur de l’énergie au-delà du polluant pétrole. La résolution a été approuvée à 99,88%.

Les actionnaires ont également approuvé une résolution consultative sur le climat, qui inclut des objectifs de réduction de gaz à effet de serre avec pour horizon la neutralité carbone en 2050.

“climaticide”

Total ne renoncera pas en revanche à se lancer dans de nouveaux projets pétroliers sur les prochaines années. D’après la direction du groupe, se priver des revenus du pétrole l’empêcherait d’investir efficacement dans les énergies renouvelables.

Pour ce qui ne change pas : Patrick Pouyanné est reconduit à la direction du groupe pour une durée de trois ans. Cette résolution a remporté un peu plus de 77% des votes.

Un peu plus tard dans la journée, l’organisation de défense de l’environnement Greenpeace a réagi via un communiqué de presse. Dans ce document, elle condamne la stratégie du groupe qualifiée de « climaticide ». L’ONG rappelle que l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a recommandé que les entreprises spécialisés dans l’exploitation des hydrocarbures cessent immédiatement d’ouvrir de nouvelles réserves pétro-gazières pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050.

Légende photo : le logo de Total sur le bâtiment du siège social de la compagnie pétrolière à La Défense, Paris, 12 Octobre 2016 Crédit : Michel Euler/Associated Press.