Elections régionales et départementales : top départ de la campagne

La campagne pour les régionales et les départementales a débuté ce lundi et se terminera le vendredi 18 juin à minuit. Les scrutins initialement prévus en mars 2021 ont été repoussés en raison de la crise sanitaire se dérouleront le 20 et 27 juin prochain.

C’est parti pour 18 jours de campagne, soit une semaine supplémentaire qu’à l’accoutumée pour compenser les restrictions sanitaires. 1758 postes de conseillers régionaux sont à pouvoir et 15 788 candidats aux élections départementales s’affronteront pour les 4056 sièges à renouveler.

Tractations et réunions en plein-air

Aux abords des bureaux de vote habituels, les panneaux drapés des traditionnelles affiches électorales sortent déjà de terre. Sur les marchés la distribution de tracts a déjà commencé dans le respect des règles de distanciations sociales.

Pour faire campagne, les candidats doivent s’adapter aux contraintes sanitaires. Ils sont autorisés à organiser des réunions publiques en plein-air, dans la limite de 50 personnes ou dans des établissement recevant du public selon les règles sanitaires en vigueur.

Autres singularités de cette campagne, les plafonds de dépenses sont majorés de 20% et les candidats sont également autorisés exceptionnellement, à mettre en place un numéro téléphonique gratuit pour informer les électeurs sur leur programme.

Les procédures pour le vote par procuration ont été simplifiées, il est désormais possible de disposer de deux procurations contre une précédemment. Pour les personnes les plus fragiles, il est également possible de donner procuration à un proche parent non résident de la même commune.

Régionales

Les élections régionales se tiendront dans les 13 régions métropolitaines et permettront aussi de renouveler les trois assemblées territoriales de Corse, Martinique et de Guyane. Ces collectivités ont des compétences en matière d’aménagement du territoire, de transports en commun, la gestion des lycées, la formation professionnelle et le développement économique du territoire.

Le mode de scrutin est mixte à finalité majoritaire incluant de la proportionnelle.

Départementales

Les élections départementales ne concerneront pas tous les départements français. Les électeurs de Ville de Paris, de la métropole de Lyon, de la Nouvelle-Calédonie et des collectivités d’outre-mer ne sont pas appelés à se prononcer à ce scrutin en raison de particularités territoriales.

Ici, Le mode de scrutin est scrutin binominal majoritaire à deux tours.